Recherche de communauté
et de district

 

Église néo-apostolique de A à Z

Théorie de l’évolution

L’Église néo-apostolique ne considère pas la théorie de l’évolution comme une explication appropriée de la création, car cette théorie n’inclut pas Dieu en tant que Créateur dans ses considérations. En revanche, elle ne voit aucune contradiction entre les découvertes scientifiques relatives à l’évolution et les affirmations de la Bible.

L’Église distingue explicitement la théorie de l’évolution et l’évolution. Bien que la théorie en tant que science décrive les lois selon lesquelles l’évolution a lieu, elle n’explique pas la cause de la création. L’évolution, en revanche – c’est-à-dire le développement ultérieur dans la nature animée et inanimée – a lieu selon les lois de la nature données par Dieu, et elle ne contredit pas les affirmations des Saintes Écritures.

 

Thérapie génique

L’Église néo-apostolique approuve la recherche scientifique conformément à la mission divine : remplissez la terre, et assujettissez-la. Le cadre de cette mission est défini dans les Dix commandements et dans l’Évangile de Jésus. Et le respect intégral de la vie humaine dans toute sa diversité en fait partie.

Avec l’évolution rapide dans le domaine de la biotechnologie, seuls des critères décisionnels peuvent être donnés dans les différents domaines.

  • L’idée de la création ou de l’utilisation d’embryons humains à des fins scientifiques est rejetée.
  • L’idée de la création d’une descendance héréditairement identique (clonage reproductif) est rejetée. De même, l’idée de la création de tissus héréditairement identiques à des fins thérapeutiques (clonage thérapeutique ou scientifique) est également rejetée, dans la mesure où l’on utilise des embryons.
  • L’idée d’une thérapie génique somatique est en principe acceptée. Ce qui est significatif, ici, c’est avant tout le risque médical. Une intervention dans le génome des gamètes, qui aura également des répercussions non encore estimables sur les générations futures, est injustifiable d’un point de vue éthique.

 

Transplantation d’organes

La transplantation consiste à remplacer des tissus ou des organes malades par le transfert de tissus ou d’organes sains provenant d’un donneur. Du point de vue de la doctrine néo-apostolique, aucune réserve n’est émise contre la transplantation de tissus ou d’organes provenant de donneurs vivants ou décédés. Une transplantation n’a aucun effet sur l’âme. Une transplantation ne transfère pas de qualités mentales ni spirituelles du donneur au receveur.

 

Transplantation

La transplantation consiste à remplacer des tissus ou des organes malades par le transfert de tissus ou d’organes sains provenant d’un donneur. Du point de vue de la doctrine néo-apostolique, aucune réserve n’est émise contre la transplantation de tissus ou d’organes provenant de donneurs vivants ou décédés. Une transplantation n’a aucun effet sur l’âme. Une transplantation ne transfère pas de qualités mentales ni spirituelles du donneur au receveur.