Recherche de communauté
et de district

 

L’histoire

En 1893, un chrétien néo-apostolique d’Allemagne du Nord se rendit en Suisse. À la Pentecôte 1895, la fondation de la communauté de Zurich-Hottingen constitua le véritable début de l’Église néo-apostolique de Suisse, qui devint en 1905 un champ d’activité indépendant, sous le nom de district de Suisse-Pays de Bade.

 

 

La communauté grandit, et la foi néo-apostolique se répandit dans la ville de Zurich et finalement aussi dans d’autres villes de Suisse. Ainsi furent créées des paroisses à St-Gall, à Bâle et à Zofingue, plus tard à Winterthour, à Schaffhouse et à Berne, ainsi qu’à d’autres endroits en Suisse.

L’Église néo-apostolique put s’implanter dans pratiquement toutes les régions de Suisse et enregistra une croissance régulière. En 1940, la Suisse comptait déjà un peu plus de 20'000 membres, répartis dans 191 paroisses. Le nombre de membres en Suisse s’élève à 34'000.

Un mouvement apostolique se crée
 

Un mouvement apostolique se crée

Les racines de l’Église néo-apostolique remontent à l’Angleterre du XIXe siècle. Des chrétiens de confessions différents ont imploré, en Angleterre et en Écosse, une manifestation plus intense du Saint-Esprit. Des prophéties sont apparues. Suite à une prophétie prononcée en 1832, l’avocat John Bate Cardale, membre de l’Église anglicane, fut appelé au ministère d’apôtre.
Jusqu’en 1935, douze apôtres furent appelés à leur ministère par des personnes douées du don de prophétie et des structures ecclésiales furent créées. La caractéristique de cette Église, appelée catholique-apostolique, était sa direction par des apôtres qui, par l’imposition des mains, dispensaient le don du Saint-Esprit, afin de préparer les fidèles au proche retour de Christ.
Au milieu du XIXe siècle, le cercle des douze apôtres se réduisit : deux apôtres cessèrent leur activité, et un troisième, l’apôtre Thomas Carlyle, décéda en 1855. Lorsque les tentatives de compléter le cercle des apôtres échouèrent et que des divergences de conception fondamentales apparurent, une séparation eut lieu au début de l’année 1863 : l’Église catholique-apostolique prononça l’excommunication du responsable de la paroisse de Hambourg, Friedrich Wilhelm Schwartz.
Mais la « Communauté universelle apostolique de Hambourg » resta unie. Elle continua de prier pour l’accomplissement de l’Église de Jésus-Christ et au printemps 1863, elle reçut un apôtre par prophétie, l’ancien prêtre Karl Wilhelm Louis Preuss. Le responsable de la communauté, l’évêque Schwartz, se plaça immédiatement sous la main du nouvel apôtre. Cet événement marqua la naissance de l’Église.

Le développement de l’Église néo-apostolique
 

Le développement de l’Église néo-apostolique

Partant de la paroisse de Hambourg, un nouveau groupe d’apôtres commença son activité. Par exemple, Friedrich Wilhelm Schwartz devint l’apôtre pour les Pays-Bas et Friedrich Wilhelm Menckhoff l’apôtre pour la Westphalie et la Rhénanie. D’autres appels au ministère d’apôtre conduisirent à une expansion globale de l’Église : en 1900 déjà, des apôtres étaient actifs en Amérique du Nord et du Sud, en Australie et en Indonésie.
De nombreuses nouvelles paroisses furent créées, appelées Communautés néo-apostoliques - pour les distinguer des premières Communautés apostoliques. À partir des années 1930, on cessa d’utiliser le terme de « Communauté ». Depuis lors, on utilise la désignation actuelle : « Église néo-apostolique ».
Depuis 1863, l’Église est conduite, d’un point de vue théologique et organisationnelle, par des apôtres. En 1922 fut fondé le Collège des apôtres des communautés néo-apostoliques d’Allemagne, en 1977 l’Union internationale des apôtres et en 1990 - prenant sa relève – l’Église néo-apostolique internationale.

Brochure « Une même foi - un même but »

L’apôtre-patriarche comme chef suprême
 

L’apôtre-patriarche comme chef suprême

Le chef spirituel de l’Église néo-apostolique est l’apôtre-patriarche, autorité suprême dans les questions théologiques et garant de l’unité de l’Église. Jusqu’à ce jour, l’Église néo-apostolique a connu neuf apôtres-patriarches : Friedrich Krebs, Hermann Niehaus, Johann Gottfried Bischoff, Walter Schmidt, Ernst Streckeisen, Hans Urwyler, Richard Fehr, Wilhelm Leber et Jean-Luc Schneider.
En 150 ans, l’Église s’est développée dans le monde entier, grâce à la direction divine et à l’activité des apôtres-patriarches et des apôtres, inspirés par le Saint-Esprit. L’Église compte aujourd’hui 61'000 paroisses, 254'000 ministres ecclésiastiques - et environ neuf millions de membres.

La chronique
 

La chronique

 

Périodes

1880 - 1899

1893

Richard Nordmann, qui adhère à l’Église néo-apostolique à Magdebourg (Allemagne centrale), perd son emploi. Au cours de sa recherche d’une nouvelle activité professionnelle, il s’arrête en Suisse et trouve du travail à Zurich.

Peu de temps après, il regroupe autour de lui quelques jeunes gens qui ouvre leur cœur à son témoignage.

 

1894

Avec l’aide de ces jeunes gens qui se lient d’amitié avec lui, Richard Nordmann entreprend l’édification d’une communauté à Zurich. Il loue une pièce à Zurich-Aussersihl. Johannes Baumann, l’un de ses collaborateurs qui exercera par la suite le ministère d’ancien de district, se rend à Wolfenbüttel (Basse-Saxe, Allemagne), pour recevoir, de l’apôtre Friedrich Krebs, le don du Saint-Esprit.

 

1895

La salle de célébration de Zurich-Aussersihl devient trop exiguë. La communauté s’installe dans de nouveaux locaux situés au 27 de la Wolfbachstrasse.

En 1895, au cours du service divin de la Pentecôte, est posé le véritable fondement de l’Église néo-apostolique en Suisse. À Zurich, l’apôtre Friedrich Krebs peut dispenser le premier saint-scellé. Johannes Baumann est investi du ministère de diacre au cours de ce même service divin.

Le frère Richard Nordmann demande à son ami, le sous-diacre August Hölzel, de Wolfenbüttel (Allemagne), de le soutenir dans l’édification de la communauté.

De par le monde, l’Église néo-apostolique compte alors quelque 50 000 membres.

 

1896

Né le 30 juillet 1832 et investi du ministère d’apôtre depuis 1881, Friedrich Krebs est désigné pour être le chef des apôtres ; la dénomination d’ « apôtre-patriarche » ne se généralise qu’ultérieurement.

Le sous-diacre August Hölzel s’installe à Zurich où, le 3 mai, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs célèbre un service divin, au cours duquel il l’ordonne dans le ministère de prêtre. Il dispense également le saint-scellé, notamment à Gottlieb Rauser qui s’établit à Bâle au mois de novembre et y fonde une communauté.

Par la suite, d’autres communautés voient encore le jour dans le Sud du Pays de Bade et à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne).

Ce même 3 mai, Ernst Güttinger est scellé lui aussi ; au cours de la même année encore, il est ordonné sous-diacre à Zurich.

Pour des raisons d’ordre professionnel, le diacre Johannes Baumann doit s’installer provisoirement à Lörrach, près de Bâle, mais, la même année, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs lui demande de déménager à Saint-Gall pour y créer une communauté.

 

1897

Jakob Hauri, Jakob Amsler et Hans Brunner, de Zofingue, fréquentent les services divins à Zurich. Par la suite, une communauté voit le jour à Zofingue, où 17 personnes sont scellées dans un délai rapproché.

À Saint-Gall aussi, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs peut sceller les premiers fidèles : la jeune communauté compte dès lors six membres.

 

1898

Jakob Hauri est investi du ministère de prêtre et de la responsabilité de la communauté de Zofingue. Andreas Cajoos, de la communauté de Zurich, déménage à Winterthur, où il fait la connaissance d’Ernst Güttinger et du forgeron Rudolf Herter. Celui-ci met à disposition une salle située à Winterthur-Töss.

Friedrich Bock, que l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs avait envoyé à Zurich l’année précédente, y est ordonné ancien de communauté ; quant au diacre Johannes Baumann, il devient prêtre à Saint-Gall.

 

1899

Le 17 décembre, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs procède à la dispensation du premier saint-scellé à Winterthur ; il ordonne Andreas Cajoos dans le ministère de sous-diacre et Rudolf Herter dans celui de diacre.

1900 - 1919

1900

La jeune communauté de Winterthur continue de croître. Au printemps, l’ancien de communauté Friedrich Bock envoie le jeune sous-diacre Ernst Güttinger à Schaffhouse où, avec ses amis Vogt et Bornemann, il propage la foi néo-apostolique.

À Zofingue, 64 personnes sont scellées ; la communauté désormais est forte de 138 membres.

 

1901

Une communauté est fondée à Schaffhouse. Le 1er août, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs célèbre le premier service divin avec saint-scellé au 87 de l’Emmerbergstrasse et ordonne Ernst Güttinger dans le ministère de diacre. August Hölzel, âgé de 26 ans, est ordonné évangéliste, le 11 août, et Friedrich Bock ancien de district.

 

1902

L’apôtre Wilhelm Sebastian, d’Allemagne, visite la communauté de Heiden AR et y scelle trois personnes.

Ernst Güttinger devient prêtre et conducteur de la communauté de Schaffhouse.

Le sous-diacre Gottlieb Suter, de Zurich, déménage à Winterthur.

 

1903

Des ministres de la Suisse célèbrent des services divins en Sarre, où une communauté voit finalement le jour. De là, la foi se répand jusqu’à Trèves, au Luxembourg et dans le Palatinat ainsi qu’en Alsace-Lorraine.

Rudolf Feller est scellé à Zurich ; par la suite, il édifiera la communauté de Berne.

La communauté de Saint-Gall est déjà forte de cent membres ; elle prend possession d’une salle située dans la Brühl-Gasse.

 

1904

En août, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs visite la Suisse ; il peut y dispenser le don du Saint-Esprit à 281 personnes avides du salut.

À Brunswick, l’ancien de district Friedrich Bock est investi du ministère d’évêque.

Gottlieb Suter devient prêtre à Winterthur et responsable de la communauté.

 

1905

Le 21 janvier, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs décède à l’âge de 72 ans. À ce moment-là, l’Église néo-apostolique compte environ 75 000 membres de par le monde. De son vivant, l’apôtre-patriarche Krebs avait déjà désigné l’apôtre Hermann Niehaus comme son successeur. Ce dernier célèbre le service funèbre à Brunswick.

Né le 7 mai 1863 à Hermannsgrün (Allemagne), l’évêque Friedrich Bock est ordonné dans l’apostolat à Bielefeld, le 22 octobre, et investi de la responsabilité de conduire le nouveau district apostolique de « Suisse-Pays de Bade ».

 

1906

En janvier, Hans Plüss qui, par la suite, exercera le ministère d’évêque en Suisse, est scellé à Zurich par l’apôtre Friedrich Bock et investi, la même année encore, du ministère de sous-diacre.

Rudolf Feller quitte Zurich pour s’installer à Berne ; il y édifie le district de Berne et assumera par la suite le ministère d’ancien de district.

Le diacre et futur ancien de district Martin Haller, de Zurich, se rend régulièrement à Hüntwangen, où il préside des réunions et célèbre des services divins. Rudolf Schneider Ier assiste à ces réunions.

 

1907

Rudolf Schneider Ier est scellé à Zurich ; la même année encore, il est ordonné sous-diacre, puis diacre.

August Hölzel est ordonné ancien de district.

 

1908

Dans l’espace germanophone paraît le premier « Recueil de chants néo-apostolique ».

L’apôtre Friedrich Bock scelle Louis Martig, le futur ancien de district du district d’Alsace-Lorraine, et l’ordonne dans le ministère de sous-diacre.

Une communauté néo-apostolique est aussi créée à Marseille (France).

Rudolf Schneider Ier devient prêtre et responsable de la communauté de Hüntwangen.

À Schaffhouse, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus procède à la dédicace de la nouvelle église.

 

1909

Le prêtre Favre, de Zurich, se voit confier la mission de s’installer à Genève et d’y fonder une communauté.

À Uster, la nouvelle chapelle est consacrée.

 

1910

En décembre, l’apôtre Friedrich Bock se rend dans les communautés de Zurich, Uster, Winterthur, Saint-Gall, Schaffhouse et Tuttlingen (Allemagne). À Saint-Gall, il scelle Ernst Streckeisen, le futur apôtre-patriarche, alors âgé de cinq ans.

 

1911

Au cours des deux années passées, des communautés ont vu le jour à Genève, Uster, Dübendorf, Olten et Bienne.

À Genève vivent déjà 21 chrétiens néo-apostoliques. La communauté est affiliée au district de Karlsruhe, également placé sous l’autorité de l’apôtre Friedrich Bock.

Le prêtre Jakob Hauri s’installe à Olten. Les premiers services divins y sont célébrés dans une petite salle de la Sälistrasse.

Le diacre Ernst Schädeli va à Thoune pour y édifier une communauté.

L’apôtre Friedrich Bock visite les communautés de Diessenhofen, Schaffhouse, Winterthur, Turgi, Rorschach, Saint-Gall, Wald AR, Buchs SG, Zurich et Wil. Il scelle 137 personnes et ordonne deux prêtres, un diacre et un sous-diacre. Lui-même s’installe à Schaffhouse.

Hans Plüss devient ancien de district.

 

1912

François Martin, un jeune homme qui avait déménagé de Neuchâtel à Genève pour y travailler, loue une chambre auprès d’une famille néo-apostolique. En janvier, il est le premier citoyen suisse de Romandie à être scellé par l’apôtre Friedrich Bock.

Le prêtre Ernst Göckeritz quitte Berne pour s’installer à Genève, où il est investi de la responsabilité de la communauté. Celle-ci compte 35 membres ; les services divins y sont célébrés en langue allemande.

L’apôtre de district Friedrich Bock visite la communauté de Marseille ; il y rencontre Ernst Eschmann, le futur apôtre de district, et lui dispense le don du Saint-Esprit.

 

1913

L’apôtre Friedrich Bock tombe malade ; les communautés de la Suisse sont alors placées sous l’autorité de l’apôtre Johann Gottfried Bischoff (Francfort).

 

1914

Le 27 juin, l’apôtre Friedrich Bock décède à l’hôpital de Riehen, à l’âge d’à peine 51 ans.

En dépit des temps difficiles et des troubles de la guerre, la foi néo-apostolique continue de se répandre grâce au travail missionnaire inlassable. Citoyen allemand, le prêtre Ernst Göckeritz doit quitter la communauté de Genève pour partir au front. L’ancien de district Hans Plüss, de Zofingue, et le prêtre Müller, de Zurich, visitent la communauté de Genève à tour de rôle, tous les quinze jours. Les services divins y ont lieu à une nouvelle adresse, au 9 de la rue de la Cloche.

L’évangéliste Martin Trinks déménage de Dresde à Vienne, où il célèbre les premiers services divins.

Louis Martig est institué responsable de la communauté d’Amnéville (Lorraine) ; il prend soin des fidèles au cours des années difficiles de la guerre.

Une grande partie des ministres est mobilisée par l’armée, ce qui rend difficile la desserte régulière des communautés.

 

1915

En dépit des circonstances difficiles, l’apôtre Johann Gottfried Bischoff se rend en Suisse et célèbre un service divin à Zurich.

 

1916

À l’automne, l’apôtre J. G. Bischoff est mobilisé à son tour. Le 22 octobre, dans le but d’assurer la desserte des communautés de la Suisse, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus ordonne August Hölzel, né le 6 décembre 1870 en Prusse orientale, dans le ministère d’apôtre et lui confie la direction du district apostolique de la Suisse. Celui-ci compte quelque 3 100 fidèles répartis en 39 communautés. Les communautés du Pays de Bade sont confiées aux bons soins de l’évêque Karl Hartmann.

Pour des raisons d’ordre professionnel, August Stiefel, né le 9 juin 1893 à Neuhausen près des chutes du Rhin, déménage de Schaffhouse à Genève. Comme il n’y a pas de serviteurs sur place dans cette ville, on demande au frère Stiefel d’y réunir les fidèles en alternance avec les frères de Zurich.

 

1917

Le 18 mars, August Stiefel est ordonné diacre, puis, le 14 novembre, prêtre et se voit confier la responsabilité de la communauté de Genève.

 

1918

L’apôtre de district August Hölzel charge le prêtre Alfred Fischer, de Bâle, de la desserte de la communauté de Mulhouse (France).

 

1919

Au 1er janvier, le district apostolique de Suisse compte 3 649 membres. L’annuaire des « Communautés néo-apostoliques » de l’année 1919 mentionne les sous-districts de Zurich, Saint-Gall, Schaffhouse, Bâle, Brittnau, Berne et Sarrebruck, avec, au total, 54 communautés.

La communauté de Zurich enregistrant un bel essor, il faut se mettre à la recherche de nouveaux locaux. Après plusieurs déménagements successifs, on trouve, au 32 de la Gemeindestrasse, dans l’ancien casino de Hottingen, un bien offrant mille places assises. C’est ici que le futur apôtre de district Ernst Eschmann est ordonné prêtre.

Après son déménagement d’Olten à Lugano, le prêtre Hauri y fonde une communauté. Pendant plus de vingt ans, Lugano demeurera la seule communauté du Tessin. De là, la foi néo-apostolique gagne l’Italie.

1920 - 1939

1920

Pendant la guerre, le développement de la communauté de Bienne avait été considérablement entravé et même interrompu. Agissant par mission de l’apôtre de district August Hölzel, le responsable de la communauté de Berne envoie le diacre Jakob Schmocker à Bienne, au mois de février. La même année encore, celui-ci est ordonné prêtre, si bien que des services divins peuvent à nouveau avoir lieu régulièrement.

Le 10 octobre, l’apôtre Johann Gottfried Bischoff est désigné comme apôtre-patriarche adjoint.

Le prêtre Reiff quitte Marseille pour des raisons professionnelles et s’installe à Genève. Jusqu’alors célébrés en langue allemande, les services divins le sont désormais en français ; un bel essor s’ensuit.

Vers 1920, le jeune Josef Gutweniger est scellé à Arbon et investi de la mission de déménager à Innsbruck (Autriche), pour y fonder une communauté.

 

1921

L’évangéliste Ernst Schädeli s’installe à Kupferhammer, près de Lucerne, et commence à y édifier une communauté.

Le 8 août, Hans Plüss est ordonné évêque. Au début, il est en charge d’une partie de la Suisse centrale, puis, par la suite, aussi de la Suisse occidentale.

Cette année-là, Ernst Güttinger est investi, lui aussi, du ministère d’évêque.

 

1922

En novembre, l’apôtre de district August Hölzel scelle quelques croyants à Vienne. Josef Kögler est l’un des premiers chrétiens néo-apostoliques en Autriche. Investi du ministère de berger, il posera par la suite le fondement de la communauté de Linz.

À Genève, François Martin est ordonné diacre.

 

1923

Le 16 septembre, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus ordonne Ernst Güttinger, né le 19 août 1877 à Dübendorf, dans le ministère d’apôtre.

La communauté de Winterthur peut acquérir un bien dans l’Eduard-Steiner-Strasse et le transformer au gré de ses besoins. À Saint-Gall, on achète une salle dont les 153 membres de la communauté prennent possession et où ils trouvent un espace suffisant pour eux.

Le diacre François Martin est ordonné prêtre, et le prêtre August Stiefel, berger. Désormais, des services divins en langue française peuvent être célébrés régulièrement à Genève.

Le district apostolique de Suisse compte à présent 7 411 fidèles.

 

1924

Josef Baur, le futur apôtre, est scellé à Neerach, avec son épouse et leur enfant.

Le 14 décembre, Johann Gottfried Bischoff est investi comme successeur de l’apôtre-patriarche, mais il n’exercera ce ministère qu’à partir de l’année 1930.

 

1925

L’apôtre-patriarche Hermann Niehaus se rend dans le district apostolique de Suisse, fort entre-temps de 10 037 chrétiens néo-apostoliques.

À Linz, en Autriche, la foi gagne aussi du terrain. En novembre, l’évangéliste Martin Trinks, de Vienne, peut y célébrer le premier service divin.

 

1927

À Zofingue est consacrée une nouvelle église offrant 800 places assises.

 

1928

La communauté de Genève compte à présent 189 membres. Les services divins ont désormais lieu au 40, de la rue de la Synagogue.

 

1929

L’apôtre de district August Hölzel et l’apôtre Ernst Güttinger prennent part à une assemblée des apôtres d’Europe qui se tient à Bielefeld (Allemagne).

 

1930

Le 14 septembre, à Bienne-Madretsch, l’apôtre de district August Hölzel consacre une église que le prêtre Gass avait fait construire de sa propre initiative et comportant une maison d’habitation attenante. La communauté de Bienne compte alors 129 membres.

Victime d’un accident, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus prend sa retraite le 20 septembre. Le 21 septembre, un cours d’un service divin solennel qui a lieu à Berlin, Johann Gottfried Bischoff entre en fonction en qualité d’apôtre-patriarche.

De par le monde, l’Église néo-apostolique compte désormais 240 000 membres ; 15 000 d’entre eux vivent dans le district apostolique de Suisse.

À Salzbourg aussi, où les premiers croyants ont été scellées, des services divins ont désormais lieu.

 

1931

L’ancien de district Johannes Baumann, le cofondateur du district de Saint-Gall, décède. Sous son autorité et grâce à son engagement inlassable, ce district compte alors près de 800 fidèles.

 

1932

Le 23 août, l’apôtre-patriarche à la retraite Hermann Niehaus est rappelé à Dieu à l’âge de 85 ans.

Les premiers services divins ont lieu à Nejdek (Tchécoslovaquie). Les débuts de l’Œuvre de Dieu dans ce pays remontent à la fin du XIXe siècle ; à Sauersack, non loin de la frontière allemande, il existait déjà une petite communauté confiée aux bons soins du prêtre Hanawald.

 

1933

L’apôtre de district August Hölzel meurt le 11 février. L’apôtre-patriarche Johann Gottfried Bischoff célèbre son service funèbre à Zurich-Hottingen. L’apôtre Ernst Güttinger lui succède, investi du ministère d’apôtre de district.

À Innsbruck, la célébration de services divins néo-apostoliques est interdite. Dès lors, les fidèles se réunissent dans la forêt ou dans les montagnes.

Le 5 octobre, pour des raisons politiques, les communautés allemandes dont la desserte est assurée à partir de la Suisse, sont intégrées au district de Karlsruhe.

Le 20 août, l’ancien de district Rudolf Schneider Ier est ordonné évêque.

Le pionnier de l’Œuvre de rédemption en Autriche, l’évangéliste Martin Trinks, prend sa retraite.

 

1934

Le district apostolique de la Suisse compte désormais de 21 125 membres.

Le 4 octobre, les premières personnes sont scellées à Graz (Autriche).

 

1935

Un couple hongrois, admis à l’église à Berlin, retourne à Budapest. Les premiers contacts en Hongrie remontent à l’année 1872 où l’apôtre Peter W. L. Stechmann, appelé à l’apostolat pour la Hongrie à Hambourg, le 30 octobre 1864, était arrivé à Budapest et y avait travaillé en vain durant deux années environ. La Hongrie fait partie du district apostolique de Suisse et est essentiellement desservie par des ministres de Vienne. Le diacre Josef Gutweniger a été le premier serviteur à se rendre, de Vienne, en Hongrie.

Rudolf Schneider Ier, né le 31 décembre 1877 à Hüntwangen, est ordonné apôtre et Ernst Eschmann, évêque.

En septembre, le prêtre Karl Rose et le frère Juan Reverter, de Zurich, vont passer une semaine à Barcelone, pour nouer de premiers contacts en Espagne. En décembre, Juan Reverter est investi du ministère de diacre et de la mission d’édifier l’Œuvre de rédemption à Barcelone.

 

1936

Dès le nouvel an, des services divins sont célébrés dans un garage, à Zurich-Wiedikon. Le 20 décembre, 47 croyants y reçoivent le saint-scellé.

Le 12 janvier, le diacre Juan Reverter et sa famille s’installent à Barcelone. En raison de la guerre civile espagnole qui éclate en juillet, la communication avec la Suisse est interrompue et l’acheminement de la « Lettre pastorale » devient aléatoire.

Au cours de cette année, Genève devient un district autonome dirigé par l’ancien de district August Stiefel. Le district de Genève comprend non seulement des communautés de Suisse occidentale, mais assure aussi la desserte des fidèles de France et d’Espagne.

Le 19 avril, l’ancien de district Rudolf Feller, un pionnier dans la région de Berne, prend sa retraite. Au cours de ses trente années d’exercice ministériel dans la communauté de Berne-Breitenrain, le nombre de fidèles est passé de 8 à 790 ; son district s’étendait du pied du Jura jusque dans l’Oberland et de la vallée d’Emmental jusqu’en France. Cette étendue précisément a rendu nécessaire sa répartition en deux districts désormais dirigés par les anciens de district nouvellement ordonnés Alfred Flühmann (Berne I) et Jules Strehler (Berne II).

Dans le Vorarlberg (Autriche) est ordonné le premier prêtre autochtone ; il se voit confier les rênes des communautés de Dornbirn et Lustenau.

 

1937

Depuis Bâle, deux communautés sont fondées en Alsace : celles de Saint-Louis et de Sausheim.

La communauté de Zurich-Wiedikon se voit attribuer un lieu de célébration plus grand situé dans la Birmendorferstrasse.

Le 24 octobre, à Vienne, l’apôtre Rudolf Schneider Ier scelle trois Hongrois, dont le frère András László, de Budapest.

 

1938

Le district apostolique de Suisse assure désormais la desserte pastorale de 24 095 chrétiens néo-apostoliques.

Le 27 mai, le frère László, de Budapest, est ordonné diacre ; c’est lui qui célébrera dès lors la plupart des services divins en Hongrie.

Le 12 juin, l’ancien de communauté August Stiefel est investi du ministère d’évêque et quitte Genève pour s’installer à Berne. Il était venu à Genève 22 années plus tôt, dans l’intention d’y passer quelques mois à peine !

Le 14 août, l’évangéliste de district François Martin est ordonné ancien de district et se voit confier le district de Genève. Avec un grand engagement, il traduit la littérature néo-apostolique allemande en langue française.

 

1939

La Seconde Guerre mondiale rend plus difficile la communication entre la Suisse et l’apôtre-patriarche qui est en Allemagne. Les communautés autrichiennes jusqu’alors desservies par la Suisse, sont confiées aux bons soins de l’apôtre Georg Schall, de Stuttgart.

L’évêque Hans Plüss prend sa retraite après plus de 18 années d’une activité ministérielle bénie.

À partir de Bâle, d’autres communautés voient le jour en Alsace, à Hégenheim, Muespach et Mulhouse-Dornach.

Dans l’église consacrée le 1er mai 1932 à Zurich-Wipkingen, cent personnes reçoivent le saint-scellé au cours d’un service divin.

L’impression des publications « Wächterstimme » (La voix des sentinelles) et « Unsere Familie » (Notre famille), jusqu’alors éditées en Allemagne, est arrêtée. L’apôtre de district Ernst Güttinger décide de faire imprimer ces écrits en Suisse, pour son district apostolique.

1940 - 1959

1940

Le district apostolique de Suisse édite désormais les publications « Brot des Lebens » (Pain de vie - jusqu’en 1977), « Christi Jugend » (Jeunesse de Christ - jusqu’en 1977), « Ich sende euch » (Je vous envoie – jusqu’en 1957), l’ouvrage « Fragen und Antworten » (Questions et réponses), la brochure « Hausregeln » (Règlement interne), le recueil de chants pour la jeunesse et, sous licence, le recueil de chants néo-apostolique.

L’évêque en retraite Hans Plüss est rappelé au Seigneur le 16 novembre.

 

1941

Le 7 décembre, l’apôtre de district Ernst Güttinger, ordonne son fils Otto Güttinger, né le 10 janvier 1907 à Schaffhouse, dans le ministère d’apôtre.

Le district de Saint-Gall, composé de 21 communautés totalisant 1 548 fidèles, est divisé en deux districts.

 

1944

À Zurich, des chrétiens néo-apostoliques soutiennent la « Winterhilfswerk » (Secours d’hiver, sous le IIIe Reich) et aident des personnes en détresse.

Dans la communauté d’Erstfeld, une centaine de fidèles se réunissent au domicile de la famille Pünterer à l’occasion des services divins. Les locaux existants sont remplacés par un bâtiment neuf.

 

1945

Au cours des années de guerre, les trois apôtres Ernst Güttinger, Rudolf Schneider Ier et Otto Güttinger, secondés par les évêques Ernst Eschmann (évêque depuis 1935) et August Stiefel (évêque depuis 1938), ont dirigé le district apostolique de Suisse, dont le nombre des fidèles est monté à environ 25 000. Le Luxembourg, la France et l’Italie septentrionale sont aussi desservis depuis la Suisse. Dans les communautés françaises, surtout celles de la Lorraine, de Paris, de Toulouse, de Marseille et de quelques autres grandes villes, vivent près de 4 000 chrétiens néo-apostoliques.

Un premier contact est noué en Yougoslavie : une famille néo-apostolique part de France pour retourner dans son pays natal, la Slovénie. Au cours des deux années qui suivent, sa desserte est assurée par le biais de « Lettres pastorales ».

 

1946

Après les années de guerre, l’Autriche est à nouveau rattachée au district apostolique de Suisse.

 

1947

Le 27 juillet, Emil Angst, le futur évêque, devient responsable de la communauté de Zurich-Wiedikon.

Le 9 novembre, l’apôtre-patriarche Johann Gottfried Bischoff célèbre un grand service divin solennel dans le Hallenstadion de Zurich. Plus de 11 000 personnes y prennent part.

Un prêtre d’Allemagne s’installe en Slovénie pour une durée de trois ans. De cette manière, les fidèles sur place peuvent assister aux services divins célébrés à leur domicile.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les fidèles de Barcelone avaient été totalement livrés à eux-mêmes. Cette année seulement, le prêtre Karl Rose, de Zurich-Hottingen, peut retourner à Barcelone pour servir la famille Reverter.

En Tchécoslovaquie, le gouvernement interdit à notre Église toute activité et confisque l’église de Nejdek.

 

1948

La desserte de la Sarre est à nouveau assurée par district apostolique de Suisse. La Yougoslavie y est, elle aussi, rattachée.

Le 15 janvier est créée, à Barcelone, la première communauté en Espagne. L’apôtre Otto Güttinger investit le diacre Reverter du ministère de prêtre et scelle cinq personnes. Depuis Barcelone, la foi néo-apostolique essaimera dans toute l’Espagne.

Le 5 septembre, l’apôtre Otto Güttinger célèbre pour la première fois un service divin à Budapest, au cours duquel il scelle 37 personnes et ordonne le diacre András László dans le ministère de prêtre, en lui confiant les rênes de la communauté.

 

1949

Le district apostolique de Suisse totalise quelque 34 000 chrétiens néo-apostoliques répartis dans plus de 230 communautés.

 

1950

L’un des grands pionniers de la Suisse orientale, l’ancien de district Emil Baisch, prend sa retraite. L’ancien de district Ernst Streckeisen lui succède à la tête du district qui compte alors 1 059 fidèles.

À Linz, la première église construite sur le premier terrain en propriété de l’Église en Autriche est consacrée le 13 août. La communauté compte à présent 200 membres.

Le 12 novembre, après un dur labeur, une église est également consacrée dans la rue Liotard, à Genève.

À Schwarzenburg BE, une chapelle, autofinancée par les fidèles de la communauté, est consacrée. Le responsable de la communauté, le prêtre Samuel Urwyler avait chargé son fils Hans, le futur apôtre-patriarche, de la direction des travaux. C’est l’évêque August Stiefel qui a procédé à sa dédicace le 31 décembre.

 

1951

Après près de cinquante années d’appartenance au district apostolique de la Suisse, le Luxembourg, la France et la Sarre sont intégrés à de nouveaux districts apostoliques.

Le 5 août, l’apôtre-patriarche Johann Gottfried Bischoff célèbre un service divin solennel dans la Salle des Fêtes de Francfort, en présence de 24 apôtres et d’environ 14 000 fidèles; 40 000 autres en suivent la retransmission par câble postal. Au cours de ce service divin, l’apôtre de district Ernst Güttinger et l’apôtre Rudolf Schneider Ier sont admis à la retraite. L’évêque Ernst Eschmann est ordonné nouvel apôtre de district pour la Suisse.

 

1952

Originaire de Langenthal, l‘ancien de district Giovanni Plüss s’installe, après un bref séjour à Lugano, à Milan avec sa famille, l’apôtre de district Ernst Eschmann lui ayant demandé de débuter l’édification de l’Église néo-apostolique en Italie.

Le 8 juin, Ernst Streckeisen, né le 19 octobre 1905 à Saint-Gall, est investi de l’apostolat à Francfort-sur-le-Main-Ouest, par l’apôtre-patriarche J.G. Bischoff. À cette époque, 34 apôtres sont en activité de par le monde.

Le 28 septembre a lieu la première retransmission audio en Suisse. Dans le Palais des Congrès de Zurich, l’apôtre-patriarche J.G. Bischoff célèbre le service divin qui est retransmis par câble postal dans 40 communautés et suivi par 27 000 fidèles au total.

 

1953

Après à peine deux années d’exercice de son mandat d’apôtre de district, Ernst Eschmann décède le 30 mars. La cérémonie funèbre est présidée par l’apôtre de district Georg Schall en présence de 11 apôtres et retransmise par câble postal dans d’autres communautés de la ville de Zurich.

Le 19 avril, l’apôtre-patriarche J.G. Bischoff, officiant dans la "Tonhalle" de Zurich, ordonne l’apôtre Ernst Streckeisen apôtre de district pour la Suisse.

Le 11 octobre, les évêques Josef Baur, né le 11 octobre 1896 à Sarmensdorf, et Hermann Hänni, né le 29 octobre 1913 à Vogelsang, sont ordonnés apôtres à Zurich-Wiedikon. Avec leur apôtre de district, ils maîtrisent les temps difficiles, pendant lesquels Otto Güttinger et ses partisans se désolidarisent de l’apôtre-patriarche pour suivre leurs propres voies.

Grâce au travail acharné de l’ancien de district G. Plüss, des communautés voient rapidement le jour en Italie septentrionale à Bozen, Merano, Varese, Turin et Milan, puis, par la suite, à Trente, Parme et Piombino Dese.  Un Italien qui habitait à Zurich et y a été scellé rentre à Cattolica, dans son pays natal. Il met son logement à disposition pour la célébration de services divins. C’est ainsi que le travail missionnaire touche peu à peu le Sud de l’Italie.

 

1954

L’apôtre Otto Güttinger est démis de son ministère et exclu de l’Église néo-apostolique. L’apôtre de district en retraite Ernst Güttinger, son père, s’en détache aussi.

 

1955

Le 24 juillet, l’apôtre-patriarche J.G. Bischoff ordonne l’ancien de district Max Gurtner, né le 26 décembre 1906 à Vienne, dans le ministère d’apôtre pour l’Autriche. C’est le premier service divin célébré par un apôtre-patriarche dans ce pays.

Après son institution, l’apôtre Max Gurtner assure la desserte pastorale de quelques États du bloc soviétique qui intègrent ainsi le district apostolique de la Suisse.

Le diacre Luigi Albert se voit confier la mission de célébrer des services divins en italien à Lugano et à Come, mesure qui s’avère bénéfique, la plupart des invités comprenant seulement l’italien.

À l’automne, l’apôtre Max Gurtner se rend pour la première fois de Vienne à Zreče, en Slovénie. Au cours de ce service divin, six personnes sont scellées et le premier sous-diacre (le frère Korošec) ordonné; par la suite, il exercera les ministères de prêtre et d’évangéliste. Désormais, des services divins peuvent avoir lieu régulièrement. L’apôtre Max Gurtner se rend aussi auprès des fidèles de la Croatie qui, au cours des années passées, entretenaient des contacts épistolaires seulement avec l’Église.

L’apôtre Hermann Hänni s’installe à Neuchâtel pour prendre soin des fidèles de la Suisse romande, des districts bernois et de l’Espagne.

 

1956

L’apôtre en retraite Rudolf Schneider Ier décède le 26 janvier à l’âge de 78 ans. Le service funèbre est célébré par l’apôtre de district Ernst Streckeisen à Rorschach.

Le 1er mai, le district de Genève est divisé en deux : district de Genève et district de Neuchâtel.

Rudolf Schneider II, né le 15 novembre 1909, est ordonné apôtre le 10 juin à Hüntwangen par l’apôtre-patriarche J. G. Bischoff. Lors de ce service divin, René Hildbrand et Arthur Keller reçoivent en outre le ministère d’évêque. Ce dernier est envoyé à Berne en 1959 pour succéder à l’évêque August Stiefel. En 1964, il rend son ministère pour des raisons personnelles. Il décède le 23 novembre 1983 à Berne.

Après la reconnaissance de l’Église néo-apostolique par le gouvernement tchécoslovaque, l’apôtre de district Ernst Streckeisen et l’apôtre Max Gurtner se rendent dans le pays et y scellent quarante personnes.

 

1957

L’apôtre Josef Baur décède le 25 janvier. L’apôtre de district Walter Schmidt célèbre le service funèbre à Zurich-Wiedikon, en présence de 21 apôtres venus de toute l’Europe.

Le 16 juin, l’évangéliste de district Willy Hopfer, responsable du district de Bâle II, reçoit le ministère d’évêque. Il déménage à Zofingue et œuvre dans les districts de Mittelland et du Tessin aux côtés de l’apôtre Ernst Zimmermann jusqu’à son décès le 10 mars 1972.

Le 16 juin, Ernst Zimmermann, né à Olten, le 19 septembre 1909, est investi du ministère d’apôtre; il reprend le champ d’activité de l’apôtre Josef Baur.

 

1958

L’apôtre de district Ernst Streckeisen fait procéder à une modification statutaire : la « Communauté néo-apostolique de Suisse » devient « l’Église néo-apostolique de Suisse ».

La recherche d’un terrain à Saint-Gall est couronnée de succès. Le 10 mars, le coup de bêche inaugural du chantier de la nouvelle église est donné au 76 de la Dufourstrasse.

Le 2 novembre, l’évêque August Stiefel, un pionnier de la Suisse occidentale, est admis à la retraite.

À Neuchâtel aussi, une église est consacrée cette année-là.

 

1959

Avec la dédicace de l’église de Saint-Gall-Centre, le 18 janvier, le nombre des édifices cultuels en propriété de l’Église en Suisse se monte à 313 et celui des membres dans le district apostolique à 37 445.

Le 10 mai, l’apôtre de district Ernst Streckeisen consacre un lieu de célébration à Carrare (Italie). Le prêtre Moretti qui avait jusqu’alors pris soin des fidèles depuis Milan est chargé des rênes de la communauté et s’installe à Carrare peu de temps après.

La communauté de Barcelone prend possession d’une salle dans la calle Reverendo José Bundo. Des services divins peuvent désormais être célébrés à Barcelone-Sants et à Barcelone-Horta.

Le 24 août, Gottlieb Ellenberger est ordonné évêque à Bâle.

1960 - 1979

1960

Le 6 juillet, l’apôtre-patriarche Johann Gottfried Bischoff décède de manière inattendue, après trente années d’exercice ministériel. Lors de l’assemblée des apôtres du 7 juillet, l’apôtre de district Walter Schmidt est désigné pour lui succéder. Le 10 juillet, en l’église de Francfort-sur-le-Main-Ouest, il conduit la cérémonie funèbre de l’apôtre-patriarche J.G. Bischoff.

Une dure période d’épreuve commence pour les chrétiens néo-apostoliques, tant ils avaient profondément adhéré au message annonçant le retour de Christ du vivant de l’apôtre-patriarche Bischoff. Grâce à la sagesse dont l’apôtre-patriarche Walter Schmidt fait preuve à la tête de l’Église, le calme et l’assurance reprennent le dessus.

De par le monde, l’Église néo-apostolique compte environ 515 000 fidèles, dont 38 000 font partie du district apostolique de la Suisse.

 

1962

Le 25 novembre, l’apôtre-patriarche Walter Schmidt se rend pour la première fois auprès des fidèles réunis à Zurich-Wiedikon.

 

1963

Jour de fête à Barcelone: Les apôtres de district Ernst Streckeisen et Aureliano Martón (Argentine) sont sur place. Les fidèles d’Espagne entendent pour la première fois un apôtre s’exprimer dans leur langue maternelle. Il reviendra plusieurs fois auprès d’eux au cours des années qui ont suivi. 

 

1965

L’apôtre de district Ernst Streckeisen se voit confier, en plus de celle du sien, la desserte du district apostolique du Wurtemberg.

Le 23 mai, l’apôtre de district Ernst Streckeisen ordonne le prêtre Carlo Premezzi dans le ministère de berger et le charge de prendre soin des fidèles italianisants et hispanisants de la Suisse.

En mai, l’ancien de district Giovanni Plüss est admis à la retraite à Lugano; son successeur est l’ancien de district Luigi Albert.

En octobre, l’apôtre de district Michael Kraus (Canada) célèbre le premier service divin dans son village natal de Beia, en Roumanie.

 

1967

Le 12 novembre, l’apôtre de district Ernst Streckeisen officie pour la première fois à Rome.

 

1968

Après avoir œuvré jusqu’alors en Argentine, le prêtre Castellanos est muté professionnellement à Rome pour deux années. Une semaine après son arrivée sur place, il est confirmé dan son ministère de prêtre et chargé de la responsabilité de la communauté de Rome, jusque-là desservie à partir de Lugano. Sous sa conduite, elle continue de croître et, par la suite, des ministres peuvent y être ordonnés.

Le 4 août, l’évêque Ludwig Teucher se rend pour la première fois à Budapest.

 

1969

L’évêque Erwin Wagner, du Canada, fait des démarches auprès du gouvernement de la Roumanie pour obtenir la reconnaissance de l’Église néo-apostolique.

 

1970

Le district apostolique de la Suisse compte 42 077 membres répartis dans 320 communautés et huit pays, à savoir, outre la Suisse, l’Autriche, l’Italie, l’Espagne, la Hongrie, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie et la Pologne.

Le 28 octobre, le prêtre Juan Reverter célèbre son dernier service divin à Barcelone. Il décède subitement quelques jours plus tard. Ainsi prennent fin les 36 années d’activité de ce pionnier de l’Œuvre  en Espagne.

En Roumanie, les apôtres sont interdits d’œuvrer.

 

1971

Le 13 juillet, l’apôtre de district Gottfried Rockenfelder (Hesse, Allemagne) procède à la dispensation du premier saint-scellé à Septembri, en Bulgarie. Par la suite, les conditions politiques rendent plus difficile le contact avec les fidèles; cette situation s’améliorera seulement à partir des grands bouleversements de l’année 1989.

Au sud de Rome vivent, éparpillés, des fidèles qui avaient adhéré à l’Église néo-apostolique au cours de leur séjour en Suisse ou en Allemagne en qualité de travailleurs immigrés. Ils reçoivent une lettre pastorale par quinzaine. L’apôtre de district Streckeisen souhaite qu’ils puissent écouter, eux aussi, la parole de Dieu au cours de services divins; il demande alors à l’ancien de district Luigi Albert de mettre fin à sa carrière professionnelle et d’entrer à plein temps au service de l’Église néo-apostolique, pour étendre le travail missionnaire au Sud de l’Italie.

 

1972

Le 12 novembre, en rentrant de Saint-Gall à Vienne, l’apôtre Max Gurtner succombe à une crise cardiaque. L’apôtre-patriarche Walter Schmidt conduit son service funèbre à Vienne-Penzing, le 20 novembre.

L’ancien de district Luigi Albert entreprend son premier voyage missionnaire à destination de la Sicile. Le 27 août, il est ordonné évêque.

 

1973

La desserte de la Tchécoslovaquie est attribuée au district apostolique de Saxe-Thuringe (RDA).

Au cours du service divin célébré par l’apôtre-patriarche Walter Schmidt à Vienne, l’évangéliste de district Franz Janda est investi du ministère d’évêque pour l’Autriche.

 

1974

Le 6 octobre, l’apôtre Ernst Zimmermann célèbre un premier service divin en Sicile et y scelle quatre personnes.

 

1975

L’apôtre-patriarche Walter Schmidt prend sa retraite et désigne l’apôtre de district Ernst Streckeisen pour lui succéder. À cette date, 44 apôtres sont en activité de par le monde pour servir quelque 940 000 chrétiens néo-apostoliques. Le district apostolique du Wurtemberg que l’apôtre de district Ernst Streckeisen avait eu en charge depuis 1965 en plus de celui de la Suisse est confié à l’apôtre de district Karl Kühnle nouvellement ordonné. Investi de son grand ministère, l’apôtre-patriarche Ernst Streckeisen célèbre son premier service divin à Stuttgart-Sud, le 23 février. La même année, il se rend pour la première fois auprès des fidèles de la RDA.

L’évangéliste de district Raymond Saillet, de Genève, reçoit la mission de s’installer à Madrid pour y apporter son concours à l’édification de l’Œuvre de Dieu.

 

1976

Le 1er janvier, l’apôtre-patriarche Ernst Streckeisen ordonne l’évêque Hans Urwyler, né le 20 février 1925, à Berne, pour nouvel apôtre de district de la Suisse.

La même année, Ernst Streckeisen est le premier apôtre-patriarche à se rendre en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Indonésie.

Le 11 juillet, l’évêque Gottlieb Ellenberger est admis à la retraite à Bâle.

Le 21 novembre, l’apôtre Rudolf Schneider II est admis à la retraite, pour raison de santé, à Petit-Bâle. Au cours de ce service divin, l’évêque Ludwig Teucher, né le 21 février 1917, est ordonné apôtre.

Les ministres du district apostolique du Canada ne pouvant plus œuvrer en Roumanie, les fidèles y sont suivis par un prêtre de Vienne.

 

1977

L’apôtre-patriarche Streckeisen préside une assemblée internationale des apôtres à Kitchener (Canada).  À cette occasion, les premiers statuts de l’ "Église néo-apostolique – Union internationale des apôtres" sont approuvés et entrent en vigueur, faisant autorité pour tous les apôtres du monde.

Le 27 mars, l’apôtre-patriarche Ernst Streckeisen ordonne l’évangéliste de district Bernard Meier dans le ministère d’évêque au cours d’un service divin qu’il célèbre à Lausanne. Celui-ci collabore encore plus de six mois avec son prédécesseur dans le ministère, l’évêque René Hildbrand, qui sera admis à la retraite à Neuchâtel, le 25 septembre.

Le 17 avril, au cours de son voyage en Italie, l’apôtre de district Hans Urwyler procède à la dédicace de la nouvelle église de Carrare.

Le 29 mai, à Zurich, l’apôtre-patriarche Ernst Streckeisen ordonne Heinz Hauri dans le ministère d’évêque.

 

1978

En décembre 1977 paraissent les derniers numéros édités en Suisse des publications "Brot des Lebens" 5pain de vie) et "Christi Jugend" (Jeunesse de Christ). De 1978 à 1988, après près de quatre décennies, les publications "Wächterstimme" (Voix des sentinelles) et "Christi Jugend" (Jeunesse de Christ), imprimées à Francfort-sur-le-Main sont à nouveau distribuées en Suisse également.

Le 8 novembre, au cours d’un voyage au Cap (Afrique du Sud), l’apôtre-patriarche Ernst Streckeisen est victime d’une attaque cérébrale et décède. Conduite par l’apôtre de district Gottfried Rockenfelder, la cérémonie funèbre a lieu le 17 novembre à Zurich, en présence de 42 apôtres venus du monde entier. Le ministère d’apôtre-patriarche est conféré à l’apôtre de district Hans Urwyler qui est introduit dans ses fonctions lors d’un service divin solennel, le 19 novembre, à Zurich-Wiedikon. L’Église néo-apostolique compte alors 1,3 millions de membres.

Le 17 septembre, l’apôtre Ernst Zimmermann officie à Milan où l’attendent 112 personnes; vingt d’entre elles reçoivent le saint-scellé.

La desserte du pays de mission qu’est la Hongrie est confiée à l’apôtre Ludwig Teucher, de Suisse.

 

1979

Le 8 juillet, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler consacre la nouvelle église de Zurich-Hottingen. Son bureau se trouve dans le bâtiment administratif contigu à l’édifice cultuel.

L’apôtre Ludwig Teucher dispense cette année le premier saint-scellé à Zagreb (Croatie).

Le berger Carlo Premezzi, en charge jusqu’alors des fidèles italianisants et hispanisants en Suisse, prend sa retraite. Son travail est poursuivi par l’ancien de district Luigi Minosi, en charge d’un district nouvellement créé regroupant les communautés dans lesquelles sont pratiquées des activités en italien et en espagnol. Après l’admission de l’ancien de district Minosi, en 1991, ce district sera de nouveau dissous et les communautés intégrées dans d’autres districts existants.

1980 - 1999

1980

Le 1er janvier, à Zurich-Wiedikon, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler ordonne l’évêque Luigi Albert, né le 17 octobre 1931 à Erstfeld, dans le ministère d’apôtre. Pour l’essentiel, il est en charge des communautés de l’Italie, de l’Espagne et de la Suisse italienne. Ce même jour, l’apôtre de district Karl Kühnle est chargé, à titre provisoire, de la desserte pastorale du district apostolique de la Suisse, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler restant cependant le Président de l’Église néo-apostolique en Suisse.

C’est la dernière fois que le service divin du nouvel an est retransmis dans toute l’Europe occidentale ; à l’avenir, cet événement aura lieu à la Pentecôte de chaque année.

Le 25 mai, le grand service divin de la Pentecôte, célébré dans la Salle des Fêtes de Berne, est retransmis en Europe. Six nouveaux apôtres sont ordonnés, parmi eux, l’évêque Richard Fehr, né le 15 juillet 1939, à Flaach. L’apôtre Ernst Zimmermann est admis à la retraite. Pendant près de 23 ans, il avait servi les fidèles des districts zurichois, de la Suisse centrale et de l’Italie.

En mai, 70 apôtres prennent part, à Zurich, à une assemblée internationale des apôtres.

Par mission de l’apôtre de district Karl Kühnle, le travail missionnaire est étendu depuis Genève à la France limitrophe.

La même année encore, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler se rend au Kenya ; c’est la première visite d’un apôtre-patriarche dans un pays de mission africain.

Le district apostolique de la Suisse compte 43 148 membres.

 

1981

Le 1er janvier, l’évangéliste de district Rudolf Kainz, né le 25 décembre 1947 à Linz (Autriche), est ordonné apôtre à Vienne-Penzing. Il se voit confier la desserte de l’Autriche et de la Yougoslavie.

La Hongrie est détachée du district de Vienne, mais continue d’être prise en charge par l’apôtre Ludwig Teucher. Un appartement est loué à Budapest où ont lieu, désormais, les services divins.

La Roumanie fait à présent officiellement partie du district apostolique de Suisse. L’apôtre responsable, Ludwig Teucher, s’y était rendu une première fois dès l’année précédente.

L’apôtre-patriarche émérite Walter Schmidt décède le 28 février, à l’âge de 89 ans. La cérémonie funèbre est présidée, le 8 mars, par l’apôtre-patriarche Hans Urwyler en l’église de Dortmund-Nord.

Le 7 juin, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler ordonne l’apôtre Richard Fehr dans le ministère d’apôtre de district pour le district apostolique de Suisse. Il prend ainsi la relève de l’apôtre de district Karl Kühnle qui l’avait dirigé pendant une courte période.

Grâce à une évolution positive des conditions d’entrée dans le pays, l’apôtre-patriarche peut se rendre pour la première fois en Pologne pour y servir les fidèles.

Le 12 juillet, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler procède à la dédicace de la première église en propriété à Barcelone ; c’est la première venue d’un apôtre-patriarche en Espagne.

Le 27 septembre, à Berne, l’évêque Peter Dessimoz, né le 12 janvier 1931 à Berne, est investi du ministère d’apôtre.

L’apôtre Rudolf Kainz se rend en Slovénie et en Croatie, et ordonne les premiers ministres pour les Croatie.

 

1982

Le 8 novembre, la nouvelle résidence officielle de l’apôtre-patriarche Hans Urwyler, au 60 de l’Aurorastrasse, à Zurich, est inaugurée.

 

1983

Le 20 mars, l’évêque Franz Janda est admis à la retraite à Vienne. Pour lui succéder, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler ordonne Hans Trimmal dans le ministère d’évêque.

L’apôtre Hermann Hänni est admis à la retraite le 8 mai; son champ d’activité est confié, à titre provisoire, à l’apôtre Luigi Albert.

 

1984

En Hongrie, des services divins sont désormais célébrés régulièrement en cinq endroits. Un premier bâtiment peut être acquis à Budapest.

La Tchécoslovaquie revient dans le giron du district apostolique de la Suisse.

 

1985

La Bulgarie revient de nouveau au district apostolique de la Suisse; sa desserte est confiée à l’apôtre Rudolf Kainz. Les débuts en Bulgarie remontent à l’année 1969, où des services divins avaient eu lieu à Septembri.

L’apôtre-patriarche Hans Urwyler ordonne l’évêque Ernst Graf, en exercice en Suisse depuis trois ans, dans le ministère d’apôtre de district pour le district apostolique du Cap (Afrique du Sud). Originaire de Suisse, l’apôtre de district Ernst Graf avait déjà exercé le ministère d’évêque au sein du district apostolique du Transvaal (Afrique du Sud), avant de rentrer en Suisse.

Au Gabon, les premières démarches sont entreprises en vue de la reconnaissance de l’Église néo-apostolique.

En avril, l’apôtre Ludwig Teucher consacre la première église ne propriété à Budapest. Plus de 110 années se sont écoulées depuis que l’apôtre Peter Stechmann avait répandu la semence divine dans le pays.

Au mois d’avril, de premiers contacts sont noués à Saint-Marin.

Le 26 mai, à Zurich, Bernard Meier, né le 9 mai 1943, à Zofingue, est ordonné apôtre; il se voit confier la Suisse francophone, le district de Bienne et une partie de l’Espagne. Pour ce dernier pays, l’ancien de district Fernando Boniquet est ordonné dans le ministère d’évêque au cours du même service divin.

Le 24 novembre est consacrée, à Zagreb, la première église néo-apostolique en Croatie.

Les premiers contacts en Andorre sont noués au mois de novembre.

L’apôtre Ludwig Teucher meurt le 31 décembre. L’apôtre-patriarche Hans Urwyler conduit le service funèbre le 6 janvier 1986, en l’église de Saint-Gall-Centre.

 

1986

Le 19 janvier, l’apôtre Peter Dessimoz procède à la dédicace d‘un lieu de célébration à Serravalle (Saint-Marin).

Le 16 février, le district apostolique de la Suisse est doté de deux nouveaux évêques en les personnes des anciens de district Paul Keller et Rudolf Bänziger.

Le 9 mars a lieu le premier service divin en Andorre; il est célébré dans le salon d’un hôtel.

Le 18 mai, à Heilbronn (Allemagne), l’apôtre-patriarche Hans Urwyler ordonne Theodor Hirschi, né le 28 février 1935 à Berne, dans le ministère d’apôtre.

Le 12 juin, le premier frère du ministère de Cuba est ordonné en la personne de Marco A. Martinez, qui reçoit le ministère de diacre.

En novembre, l’apôtre Theodor Hirschi se rend pour la première fois à Gibraltar.

Après le décès de l’apôtre Ludwig Teucher, c’est l’apôtre Rudolf Kainz qui se voit confier la mission de servir les fidèles de la Hongrie et de la Roumanie.

 

1987

Le 15 février, l’apôtre Luigi Albert célèbre le premier service divin avec saint-scellé à Serravalle (Saint-Marin): deux personnes reçoivent le don du Saint-Esprit.

Le 6 juin, l’apôtre en retraite Ernst Zimmermann décède; l’apôtre de district Richard Fehr célèbre le service funèbre à Zurich-Albisrieden.

En Andorre, l’apôtre Peter Dessimoz scelle les cinq premières personnes.

L’apôtre-patriarche Hans Urwyler et l’apôtre de district Richard Fehr confient à l’apôtre Rudolf Kainz la tâche de desservir l’Union soviétique comme nouvelle terre de mission. C’est ainsi que celui-ci se rend pour la première fois à Moscou et au Kazakhstan.

L’apôtre-patriarche Hans Urwyler tombe gravement malade; le 28 août, il désigne l’apôtre de district Richard Fehr comme apôtre-patriarche adjoint.

Après avoir fêté ses noces d’or au mois de juin, l’apôtre en retraite Hermann Hänni décède le 22 septembre. L’apôtre-patriarche adjoint Richard Fehr préside la cérémonie funèbre à Neuchâtel.

Au mois de décembre, les districts d’ancien de Genève et Neuchâtel sont répartis en trois districts: les districts de Genève et Neuchâtel cèdent au nouveau district de Lausanne des parties des cantons de Vaud et de Fribourg ainsi que le Valais francophone.

 

1988

De par le monde, l’Église néo-apostolique compte à présent millions de fidèles.

En raison de son état de santé, l’apôtre-patriarche Hans Urwyler n’est plus en mesure d’exercer son ministère et prend sa retraite. Lors du service divin solennel de la Pentecôte, le 22 mai, à Fellbach, l’apôtre-patriarche Richard Fehr prend solennellement ses fonctions; il avait été investi de son grand ministère le 3 mai. Au cours du même service divin, il ordonne l’apôtre Peter Dessimoz dans le ministère d’apôtre de district pour le district apostolique de la Suisse.

En juin, l’apôtre Rudolf Kainz dispense le premier saint-scellé à Alma Ata, au Kazakhstan.

L’apôtre Luigi Albert prend en charge la desserte pastorale de l’Andorre. Lors de sa première visite, le 9 octobre, il scelle deux personnes et ordonne un prêtre.

Le 20 novembre, l’évêque Paul Keller, né le 29 juin 1932 à Winterthur, est ordonné apôtre à Schaffhouse.

L’apôtre Bernard Meier et son évêque entreprennent un premier voyage missionnaire au Gabon.

À l’automne, les fidèles de Gibraltar prennent possession de leur premier lieu de célébration.

Pour seconder l’apôtre Rudolf Kainz, Josef Bleckenwegner est ordonné évêque le 20 novembre.

 

1989

Créée par l’apôtre-patriarche Richard Fehr à la fin de l’année 1988, la commission "Enfants et Jeunesse" élabore un nouveau programme pédagogique pour l’école du dimanche ainsi que pour les cours de catéchisme et de religion. Par la suite, s’y ajoutent des directives concernant la pastorale de la jeunesse. Ces outils pédagogiques paraissent dans plusieurs langues et sont mise en œuvre à l’échelle internationale.

L’apôtre de district Peter Dessimoz se rend auprès des fidèles à Moscou.

À la suite de contacts noués au cours de l’année précédente dans l’île de la Crète (Grèce), un premier service divin y est célébré.

Le magazine "Notre Famille" fait l’objet d’une refonte et intègre quelques-unes de nos publications précédentes.

Les frontières de la Tchécoslovaquie s’ouvrent; désormais des services divins peuvent y être célébrés sans frein.

La Hongrie reconnaît notre Église.

 

1990

Le 30 janvier, l’apôtre en retraite Rudolf Schneider II décède. L’apôtre-patriarche Richard Fehr célèbre le service funèbre à Rorschach, le 5 février.

Pour la première fois, le service divin de la Pentecôte célébré par l’apôtre-patriarche Richard Fehr dans l’Austria-Center, à Vienne, en présence de tous les apôtres du monde, est retransmis par satellite, par l’image et le son, dans 830 communautés. 70 lieux de réception se trouvent en Suisse, trois en Hongrie, deux en Autriche et un en Yougoslavie.

Une communauté est fondée au Nicaragua ; lors de son premier passage, l’apôtre Theodor Hirschi peut y sceller 20 personnes.

L’apôtre de district Peter Dessimoz se rend pour la première fois au Gabon et y scelle sept personnes. Les autorités du pays ne mettent aucun frein à l’activité de l’Église néo-apostolique sur place.

L’apôtre Paul Keller scelle la première personne en Crète (Grèce).

En Roumanie, l’Église néo-apostolique est enregistrée sous un statut de société.

Le 10 août, Richard Fehr est le premier apôtre-patriarche à officier à Budapest (Hongrie).

Le 21 octobre, la première église en propriété est consacrée à Maribor (Slovénie).

 

1991

Premier voyage missionnaire en Ukraine : des services divins sont célébrés à Odessa et à Kharkov. La même année encore, quelques croyants sont scellés à Odessa, par l’apôtre Paul Keller, et à Kharkov, par l’apôtre Theodor Hirschi.

Les premiers contacts sont noués en Moldavie.

Un tournant intervenu dans les conditions politiques rend possible, le 18 février, la reconnaissance, par l’État bulgare, de l’Église néo-apostolique. À la fin de cette année, 70 chrétiens néo-apostoliques vivent en Bulgarie.

Le 17 mars, à Aarau, l’évêque Rudolf Schneider III, né le 22 janvier 1941 à Hüntwangen, est ordonné apôtre. L’ancien de district Werner Studer est investi du ministère d’évêque.

Au Gabon, des services divins ont lieu dans quinze villes et localités. Lors d’un voyage missionnaire, l’apôtre de district Peter Dessimoz en visite treize, scelle 166 personnes et ordonne 29 ministres.

Le 27 octobre est une journée particulière pour les fidèles de la Roumanie : pour la première fois, un apôtre-patriarche célèbre un service divin à Bucarest.

L’apôtre de district Peter Dessimoz célèbre un premier service divin à Liberec (Tchécoslovaquie).

 

1992

En Ukraine, la foi néo-apostolique continue de gagner du terrain. Les premiers services divins ont lieu à Donetsk et Marioupol, sur la mer d’Azov. À Odessa, l’apôtre Paul Keller ordonne deux prêtres et un diacre ; à Kharkov, le gouvernement reconnaît les statuts de l’Église néo-apostolique.

Le 25 mars, l’apôtre de district Peter Dessimoz scelle 23 personnes à Sofia (Bulgarie) et dispense la première bénédiction de la confirmation dans le pays.

Le 31 mai, à Lausanne, un citoyen roumain, l’ancien de district Vasile Cone, né le 18 juillet 1962 à Somes-Uilac, est ordonné apôtre ; il est en charge de la Roumanie et de la Moldavie.

À la suite de la guerre en Yougoslavie, le pays s’émiette en républiques autonomes. La Slovénie et la Croatie restent attachées au district apostolique de la Suisse ; la Serbie, la Macédoine et la Bosnie vont au district apostolique de Wurtemberg.

L’apôtre Theodor Hirschi se rend pour la première fois au Costa Rica qui, depuis le 15 août, fait partie du district apostolique de la Suisse. Sur place, il y a deux lieux de mission totalisant 80 fidèles confiées aux bons soins de deux prêtres.

Le 6 septembre, un apôtre-patriarche officie pour la première fois à Moscou.

Le groupe de travail « Activités de relations publiques » a réalisé un film d’information : « Heureux et saints ceux qui ont part… » ; il est projeté pour la première fois le 25 octobre dans la Maison des Congrès de Zurich. Parmi les 1 500 personnes présentes, on compte environ 550 invités.

Le 1er novembre, l’apôtre-patriarche Richard Fehr visite pour la première fois la communauté de Prague.

Au mois de novembre, l’Église néo-apostolique en Suisse se dote de nouveaux statuts. À cette occasion, sa dénomination est changée en « Église néo-apostolique de Suisse ».

En décembre, l’apôtre de district Peter Dessimoz entreprend son premier voyage missionnaire à destination du Nicaragua et du Costa Rica.

Le 13 décembre, lors du service divin qu’il célèbre à Klagenfurt, l’apôtre-patriarche Richard Fehr ordonne le premier évêque pour la Roumanie en la personne de Iulian Radulescu.

La Tchécoslovaquie fait l’objet d’une scission politique : la République tchèque reste dans le giron du district apostolique de la Suisse, tandis que la Slovaquie est intégrée au district de Saxe-Thuringe.

 

1993

En novembre a lieu le premier service divin en Crimée (Ukraine).

À la fin de l’année, le Gabon compte 1 711 chrétiens néo-apostoliques sur son territoire.

 

1994

Dans le cadre des préparatifs du centenaire de l’Église néo-apostolique Suisse, les premières soirées d’information débutent dans les communautés du pays. Jusqu’à la date anniversaire, à la Pentecôte 1995, douze soirées de ce genre sont prévues.

L’apôtre-patriarche émérite Hans Urwyler décède le 17 novembre. L’apôtre-patriarche Richard Fehr préside la cérémonie funèbre le 24 novembre, à Ostermundigen, près de Berne, en présence de 52 apôtres de district et apôtres venus du monde entier.

À la fin de l’année, l’apôtre Rudolf Schneider III se voit confier la desserte pastorale de la Hongrie.

L’île de Crète (Grèce) est rattachée au district apostolique de Hesse.

En Moldavie, l’État reconnaît l’Église néo-apostolique.

De par le monde, l’Église néo-apostolique compte à présent quelque 9 millions de membres, dont environ 55 000 font partie du district apostolique de la Suisse et des pays desservis par lui.

 

1995

L’Église néo-apostolique se dote d’un nouveau signe de reconnaissance : l’emblème modifié est adopté dans le monde entier dès le 1er janvier. Il remplace aussi le logo développé pour les activités de relations publiques en Suisse et utilisé depuis 1987.

Le 20 janvier, l’apôtre-patriarche R. Fehr se rend auprès des fidèles du Gabon.

Le 19 février, à Ostermundigen, les évêques Rudolf Bänziger, Bruno Bühler et Heinz Hauri prennent leur retraite. En raison de son état de santé, l’évêque Bühler ne peut pas être présent à ce service divin. L’apôtre-patriarche Richard Fehr ordonne deux nouveaux évêques : Hanspeter Nydegger et Hans-Jörg Sigrist. En plus de son diocèse, l’évêque Armin Studer prend également en charge l’Italie et le Tessin.

À la Pentecôte, le 4 juin 1995, le service divin solennel à l’occasion du centenaire de l’Église néo-apostolique de Suisse a lieu dans la Tonhalle de Zurich. Il est célébré par l’apôtre-patriarche Richard Fehr en présence de tous les apôtres de district et apôtres d’Europe.

 

1996

Les fidèles de Roumanie obtiennent un autre évêque : le 6 octobre, l’apôtre-patriarche Richard Fehr ordonne Gheorghe Săpînțan pour seconder l’apôtre Vasile Cone.

 

1997

Au cours du service divin solennel du 17 juillet, à Lugano, l’apôtre Luigi Albert prend sa retraite. L’apôtre-patriarche Richard Fehr ordonne l’évêque Armin Studer, né le 4 mars 1942, dans l’apostolat et lui confie le champ d’activité de l’apôtre Albert. Au cours de ce même service divin, Jean-François Perret, Orando Mutti et Erhard Suter sont ordonnés dans le ministère d’évêque.

 

1998

Le 21 juin, l’apôtre de district Peter Dessimoz prend sa retraite. Pour lui succéder, l’apôtre-patriarche Richard Fehr ordonne l’apôtre Armin Studer dans le ministère d’apôtre de district.

Au mois d’août, l’apôtre de district Armin Studer visite pour la première fois les fidèles de la République tchèque et officie à Kravare et à Liberec.

En décembre, l’apôtre de district sert les fidèles du district de Berne-Est en l’église d’Ostermundigen ; à cette occasion, il consacre le nouvel orgue à tuyaux.

À la fin de l’année, le Gabon, pays de mission, est rattaché au district apostolique de Bade-Wurtemberg.

 

1999

Le 13 juin, la communauté de Winterthur fête son centenaire. À cette occasion, l’apôtre de district Armin Studer y célèbre le service divin, en présence de tous les apôtres, évêques et anciens de district de la Suisse.

2000 - 2019

2000

Le 16 janvier, à Ostermundigen, près de Berne, l’apôtre-patriarche Richard Fehr admet l’évêque Werner Studer à la retraite et ordonne l’ancien de district Heinz Lang dans le ministère d’évêque pour lui succéder.

En avril, l’apôtre-patriarche Richard Fehr se rend en Espagne et officie à Valence.

Au mois de mai a lieu, à Prague, une assemblée internationale des apôtres de district. Le temps fort en est le service divin célébré par l’apôtre-patriarche Richard Fehr.

Au mois de juin, l’apôtre de district Armin Studer se rend en Moldavie, où il sert plus de 900 personnes dont 127 invités lors de cinq services divins. 99 personnes reçoivent le don du Saint-Esprit, 18 frères sont ordonnés dans un ministère. Actuellement, il y a environ 1 700 membres de l’Église en Moldavie.

À Villach (Autriche), l’apôtre de district Armin Studer procède à la dédicace d’une nouvelle église, puis il va célébrer trois services divins et un service de jeunesse en Hongrie.

Le 23 décembre, l’évêque e.r. Fernando Boniquet décède subitement en Espagne. L’apôtre de district Armin Studer célèbre le service funèbre à Barcelone, au cours de la matinée du jour de Noël.

 

2001

Par le biais d’une circulaire lue dans toutes les communautés néo-apostoliques à la fin du mois de janvier, l’apôtre-patriarche Richard Fehr informe les fidèles de la mise en œuvre d’une nouvelle charte de conduite. Sous le titre « Servir et diriger au sein de l’Église néo-apostolique », tous les ministres et personnes en charge de responsabilités au sein des communautés se voient proposer des règles de conduite qui font autorité.

Au mois de mars, l’apôtre-patriarche Richard Fehr surprend les jeunes d’Italie et du Tessin réunis à Milan à l’occasion d’une journée de jeunesse devant être présidée par l’apôtre de district. Leur joie est immense.

En avril, l’apôtre-patriarche Richard Fehr officie à Villach (Carinthie, Autriche). Au cours de ce service divin, il dote le champ d’activité de l’apôtre de district Studer de trois nouveaux dons ministériels : l’apôtre Orando Mutti (pour l’Italie et le Tessin), l’apôtre Erhard Suter (pour l’Espagne) et l’évêque Semion Cazacu (pour la Moldavie).

Toujours au mois d’avril, les apôtres et évêques travaillent sur un séminaire important sur le thème « Servir et diriger ». Les contenus de ce séminaire initié par l’apôtre-patriarche et les apôtres de district sont ensuite communiqués à toutes les personnes en charge de responsabilités.

À la suite d’un communiqué de la direction internationale de l’Église, l’Église néo-apostolique ne se ferme pas à la participation à des manifestations œcuméniques, c’est-à-dire à des activités menées conjointement par des Églises et confessions chrétiennes. Cependant, en raison de divergences concernant des assertions doctrinales essentielles, notre Église ne participera pas à des concélébrations cultuelles ni à des actes sacramentels ou des bénédictions communes.

À l’occasion du service divin en faveur des défunts, au mois de juillet, l’apôtre de district Armin Studer se rend en Moldavie. Plus de mille personnes participent à ce service divin à Chisinau, la capitale du pays. Par la suite, une station de radio diffusera l’enregistrement de ce service divin dans toute la Moldavie.

Au cours de ce même voyage et dans le cadre de projets humanitaires initiés par la jeunesse de Suisse, deux ambulances sont offertes à des institutions et du matériel technique à la faculté de médecine de l’université de Chisinau.

À la mi-août, l’apôtre-patriarche Richard Fehr publie une nouvelle réglementation au sujet du ministère de sous-diacre. Compte tenu du fait que les 23 Églises territoriales de l’ÉNA à travers le monde ont connu des évolutions différentes dans les divers pays, les deux échelons ministériels du diaconat, ceux de sous-diacre et de diacre, sont diversement représentés. Bien qu’il s’agisse de deux échelons ministériels distincts, leurs tâches et compétences se sont rapprochées au fil des années. Conformément à la résolution prise par l’apôtre-patriarche et les apôtres de district, on n’ordonnera plus de sous-diacres à partir du 1er janvier 2002. De ce fait, le ministère n’est pas supprimé, mais il ne sera plus pourvu.

Au début du mois de septembre, la jeunesse de la Suisse vit une nouvelle journée extraordinaire présidée par l’apôtre-patriarche Richard Fehr. Sur les 3 180 participants, on compte environ 230 invités.

 

2002

En avril a lieu la première journée de jeunesse en Roumanie ; elle est présidée par l’apôtre de district et se déroule à Brasov. On y compte 815 jeunes, dont 86 invités.

Le 22 août, l’apôtre de district Armin Studer célèbre, à Berne-Ostermundigen, un service divin à l’intention des aînés des districts de Berne-Est, Berne-Ouest, Thoune et Bienne, en présence de 906 frères et sœurs. De tels services divins répondant plus spécialement aux besoins et préoccupations des seniors ont lieu dans tous les districts.

À Zurich, au 243 de l’Ueberlandstrasse, l’Église néo-apostolique internationale (ENAI) a fait construire un nouveau bâtiment administratif qui abrite le siège de l’apôtre-patriarche, la direction internationale de l’Église et un centre de conférences. Au mois de novembre, après l’inauguration des locaux, la première assemblée internationale des apôtres de district s’y déroule.

 

2003

Au mois de février, les apôtres et évêques travaillent sur les contenus d’un nouveau séminaire, savoir: « Prêcher ». Par ce biais, la direction internationale de l’Église vise à offrir une aide aux ministres, afin qu’ils soient en mesure de célébrer des services divins ayant de la « substance ».

L’apôtre-patriarche Richard Fehr profite du service divin de la Pentecôte qu’il célèbre à Dortmund et qui est retransmis par satellite dans beaucoup de communautés en Europe, en Afrique du Sud et en Amérique du Sud, pour informer les fidèles de la nouvelle conception doctrinale élargie de la première résurrection. En résumé, l’apôtre-patriarche dit ceci : « Prennent part à la première résurrection l’Épouse ainsi que les martyrs qui, ensemble, constituent la cohorte des sacrificateurs de Dieu et de Christ et règnent avec Christ dans le royaume millénaire de paix. C’est à eux tous que s’adressent les paroles : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! » Cependant la résurrection de ces deux groupes n’est pas simultanée. Entre l’enlèvement de l’Épouse et la résurrection des martyrs se déroulent, dans le ciel, les noces de l’Agneau, et, parallèlement sur la terre, la grande tribulation. La venue de Christ en vue de l’enlèvement de l’Épouse est et reste le but de notre foi. »

Le 17 août, l’apôtre-patriarche Richard Fehr officie à Chisinau (Moldavie), en présence de 1 730 personnes. Au cours de ce service divin, l’évêque Semion Cazacu, né le 4 décembre 1952, est investi de l’apostolat.

À la fin du mois d’août et à l’occasion du centenaire de l’Église néo-apostolique dans le pays, l’apôtre de district Armin Studer visite les fidèles de la République tchèque.

 

2004

Le 5 juillet, l’apôtre-patriarche Richard Fehr célèbre le service divin en faveur des défunts à Malaga, en Espagne, en présence de 922 personnes.

Le 18 juillet, à l’occasion du 65e anniversaire de l’apôtre-patriarche Richard Fehr a lieu, à Zurich-Wiedikon, un service divin particulier, en présence de tous les apôtres de district du monde.

 

2005

À partir de la fête de Pâques, les chrétiens néo-apostoliques d’expression allemande utilisent un nouveau recueil de chants qui sera traduit successivement dans d’autres langues.

Le 15 mai, lors du service divin de la Pentecôte, à Fellbach près de Stuttgart, l’apôtre-patriarche Richard Fehr prend sa retraite après une carrière ministérielle longue de 44 ans, dont 17 années de patriarcat. Auparavant, l’apôtre de district Wilhelm Leber, de Hambourg, est investi du ministère d’apôtre-patriarche. À l’exception de sept d’entre eux, tous les apôtres en activité de par le monde prennent part à ce service divin retransmis par l’image et le son dans tous les continents et suivi par environ 2 230 000 fidèles.

Le 31 octobre, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber officie à Schaffhouse, en présence de tous les apôtres de district et de leurs adjoints.

 

2006

Avec effet au 24 janvier, l’Église néo-apostolique modifie sa conception du baptême et du saint-scellé. Une soirée d’information spécialement aménagée à cette fin est retransmise par satellite depuis Uster dans toutes les communautés néo-apostoliques. Ce qui change, c’est la reconnaissance du baptême administré dans d’autres Églises chrétiennes. Étant donné que, désormais, le baptême est conçu comme la communication d’une grâce de Dieu et l’entrée dans une sphère de proximité avec lui, toutes les personnes baptisées sont considérées comme des chrétiens, à la condition que le baptême ait été dispensé en bonne et due forme, c’est-à-dire au nom de la trinité divine et avec de l’eau. La doctrine néo-apostolique, selon laquelle le baptême et le saint-scellé constituent, ensemble, la régénération d’eau et d’Esprit, est maintenue.

Le 19 mars, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber officie à Ostermundigen, près de Berne, et admet l’évêque Hans Trimmal, d’Autriche, à la retraite.

Au cours du service divin que l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber célèbre à Zurich-Seebach, le 22 octobre, l’apôtre Rudolf Schneider III et l’évêque Hanspeter Nydegger prennent leur retraite, après quoi l’évêque Heinz Lang, né le 13 février 1949, est ordonné apôtre ; quant à l’ancien de district Philipp Burren et à l’évangéliste de district Markus Fehlbaum, ils sont investis du ministère d’évêque.

 

2007

À la fin du mois de mars, la session de printemps de l’assemblée internationale des apôtres de district adopte une modification du suivi pastoral des malades. Désormais, là où le besoin s’en fait sentir, des ministres sacerdotaux en retraite pourront soutenir le suivi pastoral des malades, selon les modalités préconisées par chaque apôtre de district.

Le 24 juin, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber officie à Neuchâtel où il admet l’évêque Jean-François Perret à la retraite et ordonne l’évêque Jean-Jacques Hildbrand pour lui succéder.

Au cours du service divin que l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber célèbre le 25 novembre à Baden-Wettingen, l’évêque Markus Fehlbaum, né le 19 septembre 1951 à Bienne, est ordonné dans l’apostolat ; l’ancien de district Paul Imhof et l’évangéliste de district Jürg Zbinden sont ordonnés évêques ; l’évêque Hans-Jörg Sigrist est, quant à lui, admis à la retraite.

Le 4 décembre, à Zurich, a lieu une soirée d’information de l’Église néo-apostolique, dédiée à des thèmes plus ou moins importants concernant l’Église en interne. Depuis le centre de communication du siège international de l’Église, l’émission est diffusée par satellite dans environ 1 400 communautés de 18 pays en Europe. Soutenu par l’apôtre de district Hagen Wend (Francfort) et l’apôtre Walter Drave (Hambourg), l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber prend position sur les sujets suivants : la perception que l’Église néo-apostolique a d’elle-même, l’histoire de l’ÉNA, la vision et la mission de l’Église, le nouveau recueil de chants, les Journées européennes de la jeunesse prévues en 2009 et le Catéchisme.

 

2008

Le 6 avril, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber s’arrête à Zurich-Hottingen en compagnie de tous les apôtres de district et de leurs adjoints. Lors de ce service divin solennel retransmis par satellite dans tout le champ d’activité apostolique de la Suisse, l’apôtre de district Armin Studer est admis à la retraite. Pour lui succéder, l’apôtre Markus Fehlbaum est ordonné apôtre de district.

Par le biais d’une circulaire, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber informe les fidèles de toutes les communautés germanophones d’une modification importante : à partir de la Pentecôte, le 11 mai 2008, les termes du « Notre Père » seront ceux de la révision 1984 de la Bible de Luther.

Au cours de leur dernière session d’automne, les apôtres de district d’Europe décident, avec l’apôtre-patriarche, que, désormais, les ministres sacerdotaux en retraite pourraient aussi conduire, en cas de besoin, des cérémonies et des services funèbres.

Le 21 décembre, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber rend visite aux fidèles de la communauté de Genève. Au cours de ce service divin retransmis dans tous les pays du champ d’activité de l’apôtre de district Markus Fehlbaum, il admet l’apôtre Bernard Meier à la retraite. Pour lui succéder, il ordonne l’évêque Philipp Burren, né le 23 novembre 1955, dans le ministère d’apôtre. Au cours de ce même service divin, l’évangéliste de district Jürgen Müller est ordonné évêque pour l’Autriche.

 

2009

Au mois de mai, du jeudi de l’Ascension jusqu’au dimanche, ont lieu les premières Journées européennes de la Jeunesse (JEJ). À Düsseldorf, un programme très varié est proposé aux participants, dont le temps fort est le service divin de l’apôtre-patriarche, le dimanche matin. Sur les quelques 40 000 jeunes venus de toute l’Europe, plus de 2 800 se sont déplacés depuis la Suisse.

Le 11 octobre, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber sert les fidèles de Vienne-Penzing ; au cours de ce service divin, il ordonne l’ancien de district André Kreis et l’évangéliste de district Rudolf Fässler dans le ministère d’évêque.

 

2010

Le 7 février, au cours du service divin qu’il célèbre à Lucerne, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber ordonne un nouvel évêque pour la Roumanie en la personne de Teodot Anton.

Une résolution de l’assemblée des apôtres de district élargit l’offre des bénédictions d’anniversaires de mariage : les couples mariés pendant quarante ans peuvent, à leur demande, recevoir la bénédiction des noces d’émeraude.

Selon des indications publiées par l’apôtre-patriarche au mois de mai, près de 10,5 millions de personnes de par le monde adhèrent à la foi néo-apostolique. Le taux de fréquentation des services divins de par le monde s’élève à 30%. Chaque dimanche, plus de trois millions de chrétiens néo-apostoliques sont ainsi présents au service divin.

Le nombre des ministres de l’Église se monte à 253 000. L’apôtre-patriarche est secondé par 19 apôtres de district, 11 apôtres de district adjoints et 326 apôtres.

Dans le champ d’activité de l’apôtre de district Markus Fehlbaum, qui se compose de 15 pays et comprend quelque 600 communautés, il y a environ 57 000 chrétiens néo-apostoliques confiés aux bons soins d’environ 3 100 ministres.

À partir du 6 juin, une nouvelle mouture des articles de la confession de foi fait autorité dans l’Église. Par mission de l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber, un groupe de travail a revu la confession de foi néo-apostolique. « En raison de la modification de certains points de doctrine, par exemple de la définition du baptême, cette refonte a été nécessaire », explique l’apôtre-patriarche ; la structure fondamentale des dix articles reste cependant inchangée.

Dès le premier dimanche de l’Avent, une nouvelle liturgie entre en vigueur dans toutes les communautés néo-apostoliques de par le monde. C’est surtout la dignité de la célébration de la sainte cène qui s’en trouve rehaussée par l’ajout d’éléments liturgiques. L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber dit que cette nouvelle liturgie vise à apporter davantage de solennité au service divin.

 

2011

Le 4 décembre, l’apôtre de district Markus Fehlbaum procède à la dédicace de la nouvelle église de Chisinau, la capitale de la Moldavie.

Au cours de ce mois de décembre, l’apôtre de district Markus Fehlbaum consacre également deux églises en Roumanie : celles de Lonea et d’Oravita.

 

2012

En janvier, l’apôtre de district Markus Fehlbaum visite les fidèles des îles Canaries. Au cours du service divin qu’il célèbre le 25 janvier à Santa Cruz de Ténériffe, il ordonne le premier évangéliste de district pour les Canaries.

Au cours du service divin de la Pentecôte, le 27 mai, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber installe Jean-Luc Schneider, l’apôtre de district de France, dans la charge d’apôtre-patriarche adjoint.

Les 16 et 17 juin, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber officie à Ocna Mures, en l’occurrence Baia Mare (Roumanie).

Du 16 au 18 septembre, à l’occasion de la journée de jeunesse, les jeunes venus de tous les pays du champ d’activité apostolique arrivent, le vendredi après-midi dans les cinq lieux de rassemblement régionaux en Suisse, où ils sont rassemblés jusqu’au dimanche. Sont présentes aussi une délégation de jeunes d’Argentine et une autre de Marbourg, en Allemagne. L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber se rend dans les cinq régions : partout, à Winterthur, à Saint-Gall, dans la Melchtal, au Schwarzsee ou dans la Kandertal, les jeunes ont vécu une rencontre impressionnante avec l’apôtre-patriarche.

Le dimanche, les quelque 2 800 jeunes se rendent à Berne pour assister, dans la Salle des Fêtes, au service divin qui leur est dédié. À son issue, ils déjeunent tous en commun sous un grand chapiteau.

Le 28 octobre, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber visite les fidèles du Tessin. Lors du service divin qu’il célèbre à Lugano et qui est retransmis dans tout le champ d’activité de l’apôtre de district Markus Fehlbaum, il admet l’apôtre Orando Mutti (Italie, Tessin) à la retraite et ordonne, pour lui succéder, l’évêque Jürg Zbinden, né le 30 janvier 1958, dans le ministère d’apôtre pour l’Italie et le Tessin.

À l’occasion d’une soirée d’information qui a lieu, le 4 décembre, à Zurich et qui est retransmise dans toutes les communautés d’Europe, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber présente le nouveau Catéchisme de l’Église néo-apostolique qui remplace le fascicule « Questions et réponses concernant la foi néo-apostolique ».

 

2013

Le 13 janvier, l’apôtre-patriarche adjoint Jean-Luc Schneider célèbre un service divin en l’église d’Ostermundigen, près de Berne. Il admet l’évêque Jean-Jacques Hildbrand à la retraite et ordonne l’ancien de district René Engelmann, de Genève, dans le ministère d’évêque pour lui succéder.

En mars, l’apôtre-patriarche adjoint Jean-Luc Schneider visite une nouvelle fois la Suisse : pour les frères et sœurs du district de Thoune, il célèbre le service divin de Vendredi saint, le 29 mars, en notre église d’Ostermundigen, près de Berne. Le dimanche de Pâques, il officie dans la communauté de Zurich-Hottingen. La veille, un chœur d’hommes, venu spécialement d’Essen (Allemagne), réjouit l’apôtre-patriarche e.r. Richard Fehr par un impressionnant concert. L’apôtre-patriarche adjoint Schneider participe également à ce concert à Zurich-Hottingen.

Du 4 au 12 avril, l’apôtre de district Markus Fehlbaum séjourne aux Philippines, où il participe, avec l’apôtre de district Urs Hebeisen (Asie du Sud-Est), à différents services divins et activités. Le point culminant de ce voyage est la journée de la jeunesse à Dumaguete (Philippines).

Le 5 mai, juste avant son admission à la retraite, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber réjouit les frères et sœurs de Stäfa, les confirmands ainsi que leurs parents, amis et hôtes, en officiant par surprise lors du service divin de confirmation en notre église d’Uster.

À la Pentecôte 2013 (le 19 mai), l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber ordonne son adjoint Jean-Luc Schneider, comme successeur dans le ministère d’apôtre-patriarche, et part ensuite à la retraite. Le service divin de Pentecôte qui a lieu en notre église de Hambourg-Borgfelde est retransmis dans le monde entier.

Le lieu de retransmission a été choisi à dessein, car c’est à Hambourg que l’Église néo-apostolique a vu le jour, il y a 150 ans. Elle compte aujourd’hui plus de 10 millions de membres dans le monde. En cette année anniversaire ont lieu diverses manifestations dans tous les champs d’activité d’apôtres de district tout autour du monde : des services divins solennels, des concerts, des activités particulières destinées aux enfants et aux jeunes, des fêtes dans les communautés, et bien d’autres choses encore.

Le dimanche 30 juin, l’apôtre-patriarche e.r. Richard Fehr décède. Le service funèbre est célébré dans le cercle intime de la famille par l’apôtre de district Markus Fehlbaum, le 10 juillet. Une semaine plus tard, le 17 juillet, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célèbre, en notre église de Zurich-Hottingen, un service divin de consolation qui est retransmis dans différents pays.

Le week-end du 17/18 août, l’apôtre-patriarche séjourne en Moldavie, où il célèbre un service divin à Cahul et un autre encore à Chisinau.

L’apôtre de district e.r. Peter Dessimoz décède subitement le 30 août. C’est l’apôtre de district Markus Fehlbaum qui officie lors du service divin de consolation, le 11 septembre, à Winterthour.

Le 20 octobre à Gossau SG, au cours d’un service divin solennel, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider admet l’évêque Paul Imhof à la retraite. Son diocèse est dorénavant sous la responsabilité des évêques Rudolf Fässler et Josef Bleckenwegner.

Le 8 décembre, les frères et sœurs d’Espagne vivent un jour de fête particulier : l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider leur rend visite et les sert dans le palais de congrès à Valence. Au cours de ce service divin, il ordonne un évangéliste de district pour la Galice.

À la fin de cette année, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider officie encore une fois en Suisse : le quatrième dimanche de l’Avent, le 22 décembre, il visite la communauté de Genève.

 

2014

Les 15 et 16 février, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider séjourne à Innsbruck. Lors du service divin de fête du dimanche 16 février, il dispense la bénédiction des noces d’émeraude à l’évêque Josef Bleckenwegner et à son épouse.

Le dimanche 2 mars, accompagné des apôtres Philipp Burren et Jürg Zbinden, l’apôtre de district Markus Fehlbaum célèbre le premier service de l’année en faveur des défunts dans la communauté de Berne-Bümpliz.

Lors d’une visite en Espagne, l’apôtre de district Norberto Passuni d’Argentine célèbre deux services divins : le 14 mars, il réjouit les frères et sœurs de Bilbao et le 15 mars ceux de Madrid.

Le 16 mars, l’apôtre de district Markus Fehlbaum officie à Zagreb, accompagné de l’apôtre de district Michael Ehrich (Allemagne du Sud). Lors de ce service divin auquel sont conviés tous les frères et sœurs de Croatie, il transmet officiellement la responsabilité de cette Église territoriale à l’apôtre de district Michael Ehrich.

Le 23 mars, en clôture d’une assemblée internationale des apôtres de district qui s’est déroulée à Zurich, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célèbre un service divin à Winterthour ; à cette occasion, il est accompagné de tous les apôtres de district et apôtres de district adjoints.

Du 8 au 21 avril, l’apôtre de district Markus Fehlbaum séjourne en Amérique du Sud, dans le champ d’activité de l’apôtre de district Norberto Passuni. Accompagné de quelque 100 jeunes frères et sœurs de Suisse, il participe à un service divin de fête pour la jeunesse à Boca et célèbre deux services divins à Córdoba et Bariloche.

Le 25 mai, l’apôtre de district Markus Fehlbaum dispense à Lugano la bénédiction des noces de diamant à l’apôtre e. r. R. Luigi Albert et à son épouse.

Le 29 mai, jour de l’Ascension, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider sert les frères et sœurs du district de Bâle à Muttenz.

Du 6 au 8 juin, le premier Rassemblement religieux international (RRI) de l’Église néo-apostolique se déroule au stade olympique de Munich. Le champ d’activité de l’apôtre de district de Suisse se présente dans son propre pavillon. Des concerts, des ateliers, des discussions publiques, des instants de recueillement, etc. figurent au programme de cette grande manifestation. Le point culminant est le service divin de Pentecôte célébré par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider et retransmis depuis le stade olympique de Munich dans le monde entier.

Lors du premier week-end de juillet, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider visite les Églises territoriales de Bulgarie et de Roumanie. Le samedi 5 juillet, il officie à Stara Zagora (Bulgarie) et le dimanche 6 juillet, il célèbre le service divin en faveur des défunts à Bucarest (Roumanie).

Le dimanche 5 octobre, l’apôtre de district Markus Fehlbaum inaugure la nouvelle église de Vienne-Penzing et la consacre à sa destination.

Le dimanche 2 novembre, après avoir dirigé une assemblée des apôtres, l’apôtre de district Markus Fehlbaum célèbre à Rome le service divin en faveur des défunts.

A Bucarest, sur mandat de l’apôtre-patriarche, l’évêque Iulian Radulescu est admis à la retraite ministérielle par l’apôtre de district Markus Fehlbaum, le dimanche 7 décembre. Pour la desserte de la Roumanie, les deux évêques T. Anton et G. Săpînțan seront dorénavant secondés par l’évêque J. Müller d’Autriche.

L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider revient encore une fois cette année dans le champ d’activité de l’apôtre de district de Suisse. Le 21 décembre, il célèbre un service divin à Zurich-Wiedikon, au cours duquel il admet à la retraite ministérielle l’apôtre Heinz Lang. En outre, lors de ce service divin, il ordonne l’ancien de district Thomas Deubel, né le 21 février 1964, comme apôtre et l’évangéliste de district Rolf Camenzind comme évêque (Italie/Tessin).

Le champ d’activité de l’apôtre Thomas Deubel comprend la Romandie, les districts de Berne-Nord, Berne-Sud et Thoune ainsi que les Églises territoriales de Bulgarie, de Hongrie et de République tchèque.

 

2015

Le dimanche 15 février, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célèbre un service divin à Wels (district de Linz), en Autriche.

A l’occasion du premier service divin en faveur des défunts de l’année 2015, l’apôtre de district Markus Fehlbaum séjourne en Roumanie, où il sert les frères et sœurs de la communauté d’Ocna Mures.

Le dimanche 8 mars est une journée de fête pour les frères et sœurs de Montreux. Après la rénovation complète de l’église, l’apôtre de district Markus Fehlbaum célèbre le service divin de réouverture de la communauté.

Du 11 au 13 mars, une assemblée internationale des apôtres de district et de leurs adjoints a lieu à Zurich. Lors du service divin du 15 mars, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider met l’apôtre Rudolf Kainz (Autriche) à la retraite et confie les frères et sœurs d’Autriche à l’apôtre Philipp Burren.

Des journées de jeunesse ont lieu à Metz pendant le week-end de Pâques, lesquelles réunissent la jeunesse de France, de la Suisse romande et des districts de Berne. Le service divin est célébré par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider. L’apôtre de district Markus Fehlbaum et l’apôtre Thomas Deubel y sont aussi invités.

Le service divin de la Pentecôte, célébré par l’apôtre-patriarche le 24 mai, se tient dans un grand stade à Lusaka (Zambie). Il est retransmis dans le monde entier.

En juin, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider réjouit les frères et sœurs de Hongrie et d’Autriche. Il célèbre un service divin à Budapest le samedi 20 juin et un autre à Vienne le lendemain.

L’apôtre de district Markus Fehlbaum célèbre le service divin en faveur des défunts du 5 juillet dans la communauté historique de Bâle.

Du 12 au 14 août, l’apôtre de district Markus Fehlbaum se rend en Bulgarie, accompagné de l’apôtre Thomas Deubel. Il y célèbre trois services divins.

Après la fusion des communautés de Zurich-Wiedikon et de Zurich-Albisrieden, une nouvelle église est construite sur la parcelle d’Albisrieden. Le service divin d’inauguration est célébré par l’apôtre de district Markus Fehlbaum le dimanche 30 août.

Le 13 septembre, les Journées de la jeunesse espagnole ont lieu à Guardamar (près de Valence). Le point culminant de cette manifestation est le service divin célébré le 14 septembre par l’apôtre de district en l’église de Denia. Quelque 200 jeunes de toute l’Espagne y prennent part.

La jeunesse de Roumanie et de Moldavie (env. 360 personnes) se réunit le 20 septembre à Danes en présence de l’apôtre de district.

Lors d’un service divin ministériel le 27 septembre à Düsseldorf (Allemagne), l’apôtre-patriarche sert les frères du ministère de toute l’Europe.

La communauté de Zofingue reçoit pour la première fois dans sa nouvelle église l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider le 18 octobre.

L’apôtre de district Markus Fehlbaum célèbre le service divin en faveur des défunts du 1er novembre dans la communauté de Salzburg (Autriche).

Lors du service divin du 8 novembre, l’apôtre Erhard Suter et son épouse Agueda reçoivent la bénédiction pour leurs noces d’émeraude. L’apôtre de district Markus Fehlbaum a invité tous les apôtres de son champ d’activité.

Les chrétiens néo-apostoliques d’Italie vivent des jours particulièrement bénis en novembre. L’apôtre-patriarche célèbre, le samedi 28 novembre, un service divin à Rome (pour les frères et sœurs du sud du pays) et le lendemain, un autre à Milan (pour les frères et sœurs du nord du pays).

Le 12 décembre, l’apôtre de district sert tous les frères et sœurs de Slovénie à Dobrna.

En décembre, l’apôtre de district Markus Fehlbaum se rend une nouvelle fois en Moldavie pour inaugurer, le dimanche 20 décembre, une nouvelle église à Balti.

L’apôtre de district célèbre le service divin de Noël à Lausanne.

 

2016

Après avoir célébré la nouvelle année avec les frères et sœurs des Canaries, l’apôtre de district Markus Fehlbaum se rend en Italie.

Début avril, l’apôtre de district rend visite aux frères et sœurs de Cuba, où il célèbre plusieurs services divins à domicile.

Les chrétiens néo-apostoliques vivent un service divin particulier le 17 avril à Budapest. L’apôtre de district Markus Fehlbaum y célèbre un service divin pour tous les frères et sœurs de Hongrie et met l’ancien de district Rudolf Majechrzak à la retraite.

Un dimanche plus tard, le 14 avril, l’apôtre de district se rend dans la communauté de Vienne-Donaustadt, où il met l’évêque Jürgen Müller à la retraite et ordonne Peter Jeram comme nouvel évêque pour l’Autriche.

Quelques jours plus tard, l’apôtre de district revient à Vienne pour célébrer le service divin funèbre de l’évêque e.r. Franz Janda, qui avait 101 ans.

Du 24 au 26 juin, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider se rend en Moldavie. Il célèbre d’abord un service divin à Balti puis, le jour suivant, à Chisinau, où il met l’apôtre Semion Cazacu à la retraite. Les frères et sœurs de Moldavie sont confiés à l’apôtre Vasile Cone.

Le dimanche 17 juillet, l’apôtre de district Markus Fehlbaum sert à Madrid, où il ordonne l’ancien de district Pedro Olmedo comme nouvel évêque pour l’Espagne, Andorre et Gibraltar.

L’inauguration de la nouvelle église à Aarau a lieu le 28 août et est célébrée par l’apôtre de district.

Du 10 au 11 août, la jeunesse d’Autriche se réunit à Innsbruck en présence de l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider.

L’apôtre de district Markus Fehlbaum met l’évêque Josef Bleckenwegner à la retraite le 2 octobre à Gmunden.

Le 9 octobre, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider sert à Lausanne.

Le 27 novembre, l’apôtre de district sert la communauté de Zurich-Hottingen. Ce service divin est retransmis dans l’ensemble de son champ d’activité.

L’apôtre de district Markus Fehlbaum se rend dans la communauté de Barcelone à l’occasion de ses 80 ans d’existence et y célèbre un service divin le 11 décembre.

Pour les fêtes de fin d’année, l’apôtre-patriarche se rend en Suisse, où il célèbre le service divin du 31 décembre à Bienne.

 

2017

Le matin du 1er janvier, l’apôtre-patriarche sert à Berne-Ostermundigen. Lors de ce service divin, il institue l’apôtre Jürg Zbinden en tant qu’apôtre de district adjoint.

Au début de l’année, des colloques pour chefs de communauté ont lieu en Suisse (Sursee) et en Autriche (St. Magdalena).

À la mi-mars, l’apôtre de district Markus Fehlbaum rend une nouvelle fois visite aux frères et sœurs de Cuba.

L’apôtre-patriarche célèbre le service divin de Vendredi saint dans la Eulachhalle à Winterthour. Les frères et sœurs du district de Winterthour y sont invités.

De nombreux frères et sœurs se réunissent à Vienne pour le service divin de la Pentecôte (qui est retransmis dans le monde entier).

Les 10 et 11 juin, les jeunes d’Italie vivent leurs journées de jeunesse à Sportilia en présence de l’apôtre de district.

En juin, l’apôtre de district se rend une nouvelle fois à Cuba. C’est la dernière fois que l’apôtre Erhard Suter l’accompagne, puisqu’il est mis à la retraite par l’apôtre-patriarche, le 28 juillet à Barcelone. L’évêque Rolf Camenzind, né le 17 avril 1963, est ordonné apôtre pour lui succéder. Il est chargé de s’occuper des frères et sœurs d’Italie, d’Espagne, du Tessin (Suisse), d’Andorre, de Gibraltar et de Cuba.

La jeunesse de Roumanie et de Moldavie se réunit les 2 et 3 septembre à Danes en présence de l’apôtre de district. Quelque 360 jeunes prennent part à cette manifestation.

Le 16 juin, l’évêque André Kreis décède subitement des suites d’une grave maladie. L’apôtre de district célèbre le service divin funèbre à Zofingue.

L’apôtre-patriarche rend visite à la jeunesse ibérique à Guardamar. Les 16 et 17 septembre, les jeunes d’Espagne et du Portugal de même que des délégations d’Angola et d’Argentine s’y réunissent.

Le 22 octobre, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célèbre un service divin ministériel à Nuremberg, lequel est retransmis dans toute l’Europe.

Début novembre, l’apôtre de district rend une nouvelle fois visite aux frères et sœurs de Cuba, où il célèbre plusieurs services divins et rencontres.

L’assemblée internationale des apôtres de district qui a lieu le 23 novembre à Dortmund porte sur le nouveau matériel pédagogique pour l’école du dimanche ainsi que sur la définition du ministère sacerdotal. Une nouvelle définition du ministère est élaborée depuis quelque temps dans les cercles des apôtres de district en lien avec le thème « Ministère et services ».

 

2018

L’apôtre de district Markus Fehlbaum a tenu le premier service divin de l’année 2018 à Berne-Ostermundigen. À cette occasion, le chef de la communauté, le berger Thomas Wihler, a été ordonné évêque. Il a pour mission de soutenir les apôtres Philipp Burren et Thomas Deubel.

Fin janvier 2018, l’apôtre de district Markus Fehlbaum s’est rendu à Cuba. Le samedi 3 février, une réunion des frères du ministère des districts de Santiago et de Manzanilla a eu lieu à Santiago de Cuba. Elle a été suivie par un service divin, célébré chez un prêtre et auquel plus de 70 frères et sœurs ont pris part. À cette occasion, l’apôtre de district a ordonné l’ancien de district Alex Michel Reyes comme évêque pour Cuba.

Le dimanche 11 février, l’apôtre-patriarche a servi les frères et sœurs des districts de Wil et des Grisons à Landquart (Suisse).

Le dimanche 11 mars, l’apôtre de district Markus Fehlbaum a tenu un service divin pour les frères du ministère de Suisse à Lucerne. Une semaine plus tard, il a servi les frères du ministère d’Autriche et leurs épouses.

Le samedi 24 mars, l’apôtre-patriarche a tenu un service divin ministériel à Ocna Mures. Malgré la tempête de neige qui a sévi la veille et les conditions difficiles sur la route, 260 frères du ministère et leurs épouses y ont pris part.

Le dimanche 25 mars, l’apôtre-patriarche a tenu un service divin à Baia Mare. 480 fidèles se sont réunis à cette occasion, dont le maire de la ville. À l’issue du service divin, ce dernier a octroyé le droit de bourgeoisie d’honneur de la ville de Baia Mare à l’apôtre-patriarche en guise de remerciement pour l’action de notre Église à Baia Mare et pour nos services en faveur de la collectivité.

Lors du service divin de Pâques qui a eu lieu le 1er avril à Uzwil, l’apôtre de district a ordonné l’évangéliste de district Reto Keller (du district de Schaffhouse) en tant qu’évêque. Ce dernier a pour mission de soutenir l’apôtre Philipp Burren en Suisse orientale et l’apôtre Vasile Cone en Roumanie et en Moldavie.

La dimanche 8 avril, l’apôtre de district Markus Fehlbaum a servi la jeunesse d’Autriche. Des jeunes de la République tchèque et de Hongrie ont été invités à ce week-end de jeunesse, lors duquel les jeunes ont pu effectuer de nombreuses activités et vivre de beaux moments de communion.

Le dimanche 15 avril, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider s’est rendu en Italie, où il a tenu un service divin à Trebaseleghe. Celui-ci a été retransmis en Italie et en Espagne.

Le 3 juin a constitué un jour particulier pour le champ d’activité de l’apôtre de district de Suisse. Ce dimanche-là à Berne-Ostermundigen, l’apôtre-patriarche a mis à la retraite l’apôtre de district Markus Fehlbaum après dix ans dans ce ministère. Il a ensuite mandaté l’apôtre de district adjoint Jürg Zbinden comme nouvel apôtre de district. Tous les apôtres de district d’Europe et l’apôtre de district Urs Hebeisen (Asie du Sud-Est) ont pris part à ce service divin de fête, qui a été retransmis dans la totalité du champ d’activité de l’apôtre de district de Suisse.

L’apôtre de district Jürg Zbinden a effectué le premier voyage sous son nouveau ministère en Roumanie, où il a tenu un service divin le 7 juin.

Le week-end des 23 et 24 juin, Jürg Zbinden s’est présenté pour la première fois en tant qu’apôtre de district et président de l’Église devant les délégués de l’Église néo-apostolique de Suisse, qu’il a invités à Aarau.

Une assemblée des délégués a en effet lieu une fois par an. Ces derniers ont notamment pour tâche d’approuver les comptes annuels et le rapport annuel de l’Église néo-apostolique de Suisse ainsi que d’élire le comité directeur. Suite à cette assemblée, l’apôtre de district a invité les responsables des 15 districts de Suisse à une réunion pour discuter de la définition du ministère, des Journées internationales de la jeunesse (JIJ) 2019 qui ont lieu fin mai 2019 à Düsseldorf, de l’organisation de l’administration et d’autres sujets. Le dimanche 24 juin, il a tenu un service divin dans notre église d’Aarau en présence des apôtres, des évêques et des responsables de district pour clore ce week-end riche en communion et en bénédiction.

À l’occasion du service divin en faveur des défunts du 1er juillet, l’apôtre de district Jürg Zbinden a servi les fidèles de Madrid (Espagne).

Le samedi 8 septembre, l’apôtre de district Jürg Zbinden a mené la réunion annuelle des ministres de district à Sursee, qui s’est achevée en beauté par un service divin de fête à Aarau le lendemain.

Le mercredi 12 septembre, l’apôtre de district s’est rendu en Sicile, à la plus grande joie des frères et sœurs et des frères du ministère de cette région.

Le mardi 18 septembre, l’apôtre de district a invité les ministres de district, les évêques, les apôtres et les apôtres de district en retraite à une réunion des ministres de district, qui s’est tenue à Zofingen. Ces hommes expérimentés ont prié avec de nombreux frères et sœurs en faveur des personnes qui œuvrent pour Dieu et qui apportent un véritable soutien à leur entourage. Selon l’apôtre de district, ces personnes sont une grande source de forces.

Les jeudi et vendredi 20 et 21 septembre, l’apôtre-patriarche a invité les membres du groupe de coordination International à une séance à Zurich. Ce groupe se compose de son président, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider, et des apôtres de district Krause (Allemagne septentrionale et orientale), Storck (Allemagne occidentale), Kriel (Afrique du Sud) et Zbinden (Suisse).

Les 9 et 10 octobre, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a invité les apôtres de district d’Europe à une réunion à Zurich.

Le matin du jeudi 11 octobre, l’apôtre de district Jürg Zbinden a pour la première fois rencontré le responsable de l’Union des chrétiens apostoliques (UCA), l’apôtre Bruno Zehnder, à Zofingen. Il est très réjouissant qu’un tel entretien au sujet des fondements communs de nos fois chrétiennes et apostoliques ait pu avoir lieu. Une deuxième rencontre est prévue.

Après la seconde assemblée internationale des apôtres de district, prévue pour début novembre, l’apôtre-patriarche a tenu un service divin de fête à Uster le dimanche 11 novembre. La veille, un chœur d’enfants et l’orchestre symphonique des jeunes ont réjoui les apôtres en notre église de Winterthour.

 

2019

L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a tenu le premier service divin de l’année 2019 à Berne-Ostermundigen. Celui-ci a été retransmis dans la totalité du champ d’activité de l’apôtre de district de Suisse. L’apôtre de district Jürg Zbinden a ensuite écrit :
« Lors du premier service divin de 2019, l’apôtre-patriarche nous a montré de manière exceptionnelle les richesses divines grâce à sa prédication motivante et décisive.
Suite au remarquable service divin patriarcal, nous, les apôtres et les évêques de tout le champ d’activité, avons saisi cette occasion pour nous réunir pendant deux jours afin de nous préparer à l’avenir grâce aux impulsions divines et de vivre des moments de communion. Dieu a offert des dons et des capacités uniques à chacun d’entre nous et nous devons les mettre à profit d’autrui. La diversité des langues ne constitue pas un obstacle, mais plutôt une grande richesse. Nous apprenons les uns des autres et faisons face ensemble aux défis et aux tâches qui sont liés à l’œuvre de rédemption du Seigneur. Nous souhaitons tous que cette réunion ait des répercussions positives sur l’ensemble des frères et sœurs de notre champ d’activité. »

L’apôtre de district Jürg Zbinden a effectué son premier voyage à l’étranger de 2019 en Autriche. À la mi-janvier, malgré la neige, de nombreux frères et sœurs se sont réunis pour entendre la parole de Dieu. Accompagné de l’évêque Peter Jeram, l’apôtre de district a tenu des services divins à Telfs, Innsbruck et Jenbach.

Le dimanche 20 janvier, les chrétiens néo-apostoliques d’Italie et du Tessin ont vécu une journée particulière : à Lugano (Suisse), l’apôtre de district Jürg Zbinden a ordonné l’évangéliste de district Ivan De Lazzari en tant qu’évêque. Ce dernier a pour mission de soutenir l’apôtre Rolf Camenzind dans son vaste champ d’activité.

L’apôtre de district Jürg Zbinden a tenu le premier service divin en faveur des défunts de 2019 dans la communauté de Wil (SG) le dimanche 3 mars 2019.

Il est ensuite parti en Roumanie, accompagné de l’apôtre Vasile Cone et de l’évêque responsable de ce pays.

Une assemblée particulière s’est réunie le dimanche 17 mars. En effet, l’apôtre de district a tenu, à Bülach, un service divin pour les frères et sœurs en situation de handicap de toute la Suisse et leurs accompagnants. À l’issue du service divin, les participants ont partagé des moments de communion.

Le dernier week-end de mars, l’apôtre de district Jürg Zbinden s’est rendu en République tchèque avec l’apôtre Thomas Deubel. Tous les frères et sœurs de ce pays et quelques-uns de Slovaquie se sont réunis dans un hôtel à Humpolec. Un programme intéressant a été organisé afin que les participants puissent faire connaissance et l’apôtre de district a tenu un service divin le 31 mars.

Le dimanche 14 avril, l’apôtre de district a inauguré un nouveau local pour les services divins à Celje (Slovénie).

Le jour de Vendredi-Saint, le 19 avril, a été une journée mémorable pour les frères et sœurs des districts de Bâle et de Mittelland : l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider les a servis dans la Halle Saint-Jacques à Bâle.

Le mercredi 8 mai constitue un jalon dans les relations entre l’Église néo-apostolique et les autres Églises chrétiennes de Suisse. Depuis le 9 avril 2014, nous avons notoirement le statut d’hôte au sein de la Communauté de travail des Églises chrétiennes de Suisse (AGCK-CH). En 2014, il a été convenu qu’une période d’observation de cinq ans serait instituée afin de permettre aux différentes parties de suivre l’évolution de l’Église et que celle-ci serait accompagné de plusieurs entretiens avec la commission de l’AGCK-CH. La période d’observation a pris fin en 2019. À cette occasion, l’Église néo-apostolique de Suisse a invité l’assemblée plénière de l’AGCK-CH à tenir sa première séance de 2019 dans notre église de Zofingen. En sa qualité d’hôte, l’apôtre de district Jürg Zbinden a salué les représentants des différentes Églises qui sont réunies au sein de l’AGCK-CH. Cette séance a été marquée par la bienveillance et la communion. Le fait d’œuvrer ensemble en faveur de la foi en Jésus-Christ et de se réunir dans l’estime et le respect mutuels permet d’attester que l’Évangile est une force qui unit.

Le samedi 11 mai, l’apôtre de district a mené une assemblée des ministres de district à Sighisoara pour les frères de Roumanie et de Moldavie. Le lendemain, 270 frères du ministère et leurs épouses ont vécu un service divin ministériel au même endroit.

Le 26 mai, l’apôtre de district s’est rendu dans la communauté de Graz avec l’apôtre Philipp Burren. Quatre jeunes chrétiens y ont reçu la bénédiction divine à l’occasion de leur confirmation.

Les JIJ 2019 ont eu lieu à Düsseldorf du 30 mai au 2 juin. Des jeunes des quatre coins du monde se sont réunis pour participer à des services divins, à des ateliers, à des discussions, etc. et pour vivre des moments de communion entre eux ainsi qu’avec l’apôtre-patriarche et tous les apôtres. Le service divin qui a eu lieu le dimanche 2 juin dans la LTU-Arena a constitué le point culminant de ces journées de jeunesse.

Le dimanche suivant (Pentecôte) constitue déjà un autre jalon dans le développement de l’œuvre de rédemption de Dieu : l’apôtre-patriarche a tenu un service divin réunissant l’ensemble des apôtres de district et leurs adjoints à Goslar. Celui-ci a été retransmis dans le monde entier.

Le 29 juin, l’assemblée des délégués et des responsables de district de l’Église territoriale de Suisse a eu lieu à Winterthour. Elle a été menée par l’apôtre de district.

Lors de la première semaine de juillet à l’occasion du service divin en faveur des défunts, l’apôtre de district Jürg Zbinden a accompagné l’apôtre-patriarche en République démocratique du Congo. Il est rentré en Suisse après avoir vécu de nombreux moments forts.

Le matin du dimanche 14 juillet, l’apôtre-patriarche a servi, à Graz, les frères et sœurs des districts de Steiermark et de Kärnten ainsi que de Slovénie.

Le premier week-end du mois d’août, l’apôtre de district Jürg Zbinden s’est rendu en Moldavie, accompagné de l’apôtre Vasile Cone.

Le dimanche 11 août 2019 était une journée particulière pour l’apôtre de district et son épouse. Dans la communauté d’Uster, l’apôtre-patriarche leur a dispensé la bénédiction pour leurs noces d’émeraude.

Du 6 au 8 septembre, l’apôtre-patriarche Jürg Zbinden a rendu visite aux fidèles de Bulgarie, en compagnie de l’apôtre Thomas Deubel. Il a tenu des services divins à Sofia, Krichim, Kotel et Varna.

Du 26 au 30 septembre, l’apôtre-patriarche s’est rendu dans les communautés espagnoles de Murcia, Alicante et Valencia, pour le plus grand plaisir des frères et sœurs. Il était accompagné de l’apôtre Rolf Camenzind et de l’évêque Pedro Olmedo.

Le dimanche 6 octobre, l’apôtre-patriarche a tenu un service divin à St-Pétersbourg (Russie). L’apôtre de district Jürg Zbinden l’a accompagné lors de ce voyage. Il est rentré en Suisse après avoir vécu de nombreux moments inoubliables.

La soirée du lundi 7 octobre a été consacrée aux membres de l’orchestre des jeunes argentin, qui s’exerçait pendant dix jours avec l’orchestre symphonique des jeunes de Suisse. Ce dernier a invité l’orchestre argentin suite à son voyage en Argentine en 2018.

Le matin du mardi 8 octobre, l’apôtre de district a rencontré, à Winterthour, les apôtres, évêques, responsables de district et responsables de district adjoints à la retraite de Suisse. Ces hommes se réunissent une fois par an pour discuter des évolutions et nouveautés matérielles ou organisationnelles et pour vivre des moments de communion.

L’apôtre de district s’est ensuite rendu au Tessin pour fêter les 100 ans de la communauté de Lugano-Breganzona.

Le 30 octobre, l’apôtre de district Jürg Zbinden est parti pour la Moldavie, dans le but d’y célébrer des services divins et d’y mener des entretiens.

Suite à une assemblée internationale des apôtres de district à Zurich, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a tenu un service divin ministériel le 17 novembre. Celui-ci a été retransmis en Europe.

Le dimanche 24 novembre, l’apôtre de district s’est rendu en Hongrie. Entouré de nombreux frères et sœurs, il y a tenu deux services divins. Un riche programme a par ailleurs permis aux participants de vivre de beaux moments de communion.

Les frères et sœurs d’Espagne ont vécu une journée particulière le 1er décembre : l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a tenu un service divin à Malaga, qui a été retransmis dans toutes les communautés espagnoles.