Recherche de communauté
et de district

 

Le champ d’activité de l’apôtre de district de Suisse

Quatre apôtres et huit évêques soutiennent l’apôtre de district Jürg Zbinden dans le suivi pastoral et organisationnel des plus de 57’000 fidèles dans 15 pays. Ensemble ils dirigent les districts ecclésiaux avec environ 400 paroisses. Le siège administratif de l’apôtre de district est à Zurich.

Suisse / Liechtenstein
 

Suisse / Liechtenstein

Un chrétien néo-apostolique d’Allemagne du Nord qui était à la recherche d’un emploi trouva du travail à Zurich, en 1893, et porta le témoignage de sa foi. C’est par la fondation de la paroisse de Zurich-Hottingen, à la Pentecôte 1895, que fut posée la première pierre de l’Église néo-apostolique de Suisse. Au cours des années suivantes, le nombre de membres et de paroisses ne cessa d’augmenter. On compte actuellement en Suisse 160 paroisses composées de plus de 34’000 membres, dont l’apôtre de district Jürg Zbinden a la charge. Il est soutenu par les apôtres Philipp Burren, Rolf Camenzind et Thomas Deubel, ainsi que des évêques René Engelmann, Rudolf Fässler, Reto Keller, Ivan De Lazzari et Thomas Whiler.
La Suisse compte plus de 8,1 mio d’habitants. Elle se subdivise en trois grandes régions : les Préalpes/Alpes, qui occupent environ 60% de la superficie totale, le Plateau densément peuplé ainsi que le Jura.
Sa capitale est Berne ; d’autres villes importantes sont entre autres Genève, Zurich et Bâle. La Suisse offre une grande diversité dans les domaines de la culture et des coutumes, caractéristique de sa situation géographique au cœur de l’Europe et de son plurilinguisme (allemand, français, italien et romanche).

Plus d’informations sur www.nak.ch

Autriche
 

Autriche

1885, un jeune diacre, venant de Hambourg, s’établit en Autriche et commença à édifier l’Église néo-apostolique à Vienne. Une activité officielle ne fut cependant possible qu’à partir de 1920. C’est en 1921 que le sacrement du saint-scellé fut dispensé pour la première fois et que la première paroisse fut fondée à Vienne. Par la suite, d’autres paroisses furent créées, entre autres à Innsbruck, Linz et Graz. L’Église néo-apostolique en Autriche fut reconnue par l’État en 1975.
L’apôtre Philipp Burren est responsable des soins pastoraux et du suivi des quelque 5’000 fidèles dans 49 paroisses en Autriche. Il est soutenu par l’évêque Peter Jeram.
L’Autriche, au cœur de l’Europe, compte 8,5 millions d’habitants, dont plus de 2,4 mio vivent dans la région de la capitale de Vienne. D’autres centres importants sont Graz, Linz, Salzbourg et Innsbruck. Les collines et les pleines, les rivières et les lacs ainsi que les Alpes constituent le paysage varié de ce pays. La culture et les coutumes sont également variées, comme p. ex. la musique, la danse, le théâtre, la poésie et l’architecture.

Plus d’informations sur www.nak.at

Espagne / Gibraltar / Andorre
 

Espagne / Gibraltar / Andorre

En 1936, un chrétien néo-apostolique de Zurich fut chargé d’édifier l’Église néo-apostolique en Espagne. Il déménagea ainsi avec toute sa famille à Barcelone, où il vécut des années très difficiles, conséquence de la guerre. C’est en 1948 qu’un apôtre visita Barcelone pour la première fois et dispensa le sacrement du saint-scellé à cinq croyants. Cette acte donna lieu à la fondation de la première paroisse en Espagne, suivie d’autres encore. La première église néo-apostolique put être consacrée à Barcelone en 1981. Ces dernières années, de nombreux frères et sœurs venant d’Amérique du Sud immigrèrent en Espagne, ce qui fit augmenter le nombre de membres à 2’900 fidèles, répartis dans 40 communautés dont l’apôtre Camenzind est responsable. L’évêque Pedro Olmedo le soutient dans cette tâche.
L’Espagne est située sur la péninsule ibérique et compte environ 47 mio d’habitants. Plus que la moitié de la superficie est exploitée comme surface agricole. Hormis Madrid, la capitale, des villes comme Barcelone, Valence, Séville et Bilbao sont des centres majeurs. Ce pays connaît une longue tradition culturelle dans les domaines de la musique, de la peinture, de la sculpture et de l’architecture.

Plus d’informations sur www.inaee.org

Italie / Saint-Marin
 

Italie / Saint-Marin

C’est à Milan qu’eurent lieu, en 1951, les premiers services divins. Déjà deux ans plus tard, on célébra également des services divins à Bolzano, Méran, Varèse et Turin. En 1967, un apôtre visita pour la première fois la paroisse de Rome. Plusieurs chrétiens néo-apostoliques qui avaient vécu et travaillé en Allemagne et en Suisse retournèrent au fil des années dans leur patrie, certains dans le Sud de l’Italie. Ainsi furent fondées, en 1972, une paroisse dans la région d’Avellino (Campagne) et d’autres encore dans les Pouilles, en Sicile et en Sardaigne.
La responsabilité pastorale et organisationnelle des environ 2’100 frères et sœurs répartis dans 46 communautés incombe à l’apôtre Rolf Camenzind. L’évêque Ivan De Lazzari soutient l’apôtre Camenzind. L’Italie est située dans le Sud de l’Europe et est entourée essentiellement de la mer Méditerranéenne. On compte un peu plus de 60 mio d’habitants. Sa capitale est Rome. Centre de l’Empire romaine, siège de la papauté ou berceau de la renaissance, l’Italie joue un rôle prépondérant aussi bien au niveau culturel qu’historique. À notre époque encore, ce pays a beaucoup à offrir culturellement et économiquement.

Plus d’informations sur www.cnaitalia.org

Roumanie
 

Roumanie

C’est l’apôtre de district Michael Kraus (Canada) qui célébra en octobre 1965 le premier service divin dans son lieu natal, à Beia. Avec des interruptions, des ministres ecclésiastiques venant du Canada desservirent jusqu’en 1976 les fidèles, puis un prêtre d’Autriche prit le relais. Depuis 1981, la Roumanie appartient au champ d’activité de l’apôtre de district de Suisse. L’Église néo-apostolique est reconnue par l’État depuis 1991. Actuellement, le suivi des quelque 7’300 frères et sœurs dans 100 paroisses est entre les mains de l’apôtre Vasile Cone. Il est soutenu par l’évêque Georghe Săpînțan.
La Roumanie compte 20,1 mio d’habitants et a, entre autres, des frontières communes avec la Moldavie et la mer Noire. Après les chamboulements politiques de 1989, le pays se tourna vers l’Europe occidentale. Une grande importance économique incombe au Danube, qui longe ou traverse la Roumanie sur plus de mille kilomètres.

Plus d’informations sur www.scna.ro

Moldavie
 

Moldavie

Le premier service divin eut lieu en avril 1992 à Chişinău et en juin déjà, les 36 premiers croyants purent recevoir le sacrement du saint-scellé. L’Église néo-apostolique est officiellement reconnue depuis 1994. L’apôtre Vasile Cone est responsable du suivi des quelque 4’000 fidèles dans 47 paroisses.
La Moldavie (Moldova) est entourée de la Roumanie et de l’Ukraine. À partir de 1812, elle appartint à l’Empire russe, plus tard à l’Union soviétique. En 1991, lors de la dissolution de l’Union soviétique, elle déclara son indépendance. Plus de 70% des environ 3,1 mio d’habitants vivent dans les villes. La langue officielle est le roumain. Au quotidien, la population parle cependant le russe, comme par le passé.

Plus d’informations sur www.nac-moldowa.org

Bulgarie
 

Bulgarie

En Bulgarie, l’Église néo-apostolique est active depuis plus de 40 ans. Passagèrement, la situation politique rendit difficile le suivi des fidèles. Depuis 1991, la constitution de la Bulgarie garantit la liberté de confession. Le suivi des quelque 600 fidèles dans actuellement 12 paroisses incombe à l’apôtre Thomas Deubel.
La Bulgarie est bordée par la mer Noire et compte un peu plus de 7,3 mio d’habitants. Sous l’influence de la culture orientale et européenne occidentale, elle offre une grande diversité culturelle et une riche tradition, visible par exemple dans l’art et le folklore.

Plus d’informations sur www.nac-bulgaria.org

Hongrie
 

Hongrie

Les premiers services divins eurent lieu dès 1873. Mais ce n’est que bien plus tard - avant et après la Deuxième guerre mondiale - que fut fondée, à Budapest, la première communauté néo-apostolique. L’apôtre Thomas Deubel assume la responsabilité du district ecclésial hongrois et des quelque 430 fidèles.
La Hongrie (Magyarország) est entourée de l’Autriche, de la Slovaquie, de l’Ukraine, de la Roumanie, de la Serbie, de la Croatie et de la Slovénie. Le pays compte à peu près 10 mio d’habitants. Il est partagé par le Danube en une partie occidentale et une partie orientale. La Hongrie offre de nombreuses curiosités, p. ex. le plus grand bain thermal d’Europe à Höviz, le lac Balaton ou bien les villes de Budapest et Debrecen.

Plus d’informations sur www.nac-egyhaz.org

République tchèque
 

République tchèque

Les premières paroisses furent fondées vers la fin du XIXe siècle, dans les régions germanophones. En 1938, la première église néo-apostolique fut édifiée à Sauersack. De 1947 à 1956, l’Église néo-apostolique fut interdit en République tchèque, ensuite à nouveau autorisée. Aujourd’hui, en République tchèque, elle est reconnue par l’État et compte environ 360 membres qui se réunissent dans dix communautés. La responsabilité pastorale et organisationnelle incombe à l’apôtre Thomas Deubel.
La République tchèque (Česká republika) se trouve en Europe centrale et compte environ 10,5 mio d’habitants. Hormis Prague, la capitale, des villes comme Brno ou Pilsen méritent le détour. Cette dernière a été Capitale européenne de la culture en 2015.

Plus d’informations sur www.nak.cz

Slovaquie
 

Slovaquie

Le premier service divin néo-apostolique fut célébré en 1939 dans le village de Tuzina, près de la ville de Žilina. Les événements de la Seconde guerre mondiale provoquèrent la disparition de l’Église néo-apostolique. Elle vécut un renouveau en 1984, dans une église nouvellement construite en contrebas du château de Bratislava.  
En République slovaque, l’Église néo-apostolique est reconnue par l’État et enregistrée en tant que communauté religieuse ayant son siège à Bratislava. L’apôtre Thomas Deubel est responsable des soins pastoraux des quelque 60 fidèles dans quatre communautés.

Plus d’informations sur www.nac-slovensko.org

Slovénie
 

Slovénie

En Slovénie, l’Église néo-apostolique est active depuis plus de soixante ans ; et depuis 1955, des services divins sont régulièrement célébrés. Actuellement, il existe une paroisse : Celje avec quelque 50 fidèles. La responsabilité pastorale et organisationnelle des frères et sœurs en Slovénie est entre les mains de l’apôtre Philipp Burren.
la Slovénie (Slovenija) compte un peu plus de 2 mio d’habitants, se trouve en Europe centrale et a des frontières avec l’Italie, l’Autriche, la Hongrie, la Croatie et la mer Adriatique. Sa capitale est Ljubljana. Parmi les curiosités les plus connues sont la ville de Ptuj, la grotte de stalactites la deuxième plus grande du monde dans la région de la ville de Postonja, ainsi que la ville de Maribor.

Plus d’informations sur www.nac-sloveniji.org

L’Église mondialement
 

L’Église mondialement

L’Église néo-apostolique internationale a son siège à Zurich. Sur sa page Internet se trouvent des comptes rendus du monde entier ainsi qu’un aperçu des différents champs d’activité d’apôtre de district et des Églises territoriales au niveau mondial.