Recherche de communauté
et de district

 

Modification du plan de protection contre le coronavirus de l’Église néo-apostolique de Suisse

 

 

Le 23 juin 2021, la Confédération a de nouveau assoupli les mesures de protection contre le coronavirus, ce qui a des répercussions directes et en tous points positifs sur la vie des communautés néo-apostoliques de Suisse.
Le plan de protection actualisé sur la base des prescriptions de l’Office fédéral de la santé publique règle les restrictions à respecter. Le plan de protection continue à être obligatoire pour toutes les communautés néo-apostoliques de Suisse et tient compte des besoins de communion et de vie communautaire. Les règles modifiées s’appliquent à compter du 26 juin 2021.

Voici les principales règles fixées dans la nouvelle version du plan de protection (état au 26 juin 2021) :

  • Nous proposons des services divins présentiels le dimanche et en semaine. Jusqu’à 1000 personnes peuvent se réunir à l’intérieur pour célébrer des services divins, au maximum des deux tiers de la capacité du lieu. Il n’y a plus aucune restriction à l’extérieur.
  • Il est de nouveau permis d’inviter des ministres, des groupes de personnes ou des communautés entières à participer à des services divins dans d’autres communautés (p. ex. en cas de visite d’un apôtre ou d’un évêque ou pour des services divins en commun), si le nombre maximal de personnes autorisées n’est pas dépassé.
  • Il faut encore renoncer à se rendre spontanément aux services divins dans une autre communauté que la sienne. Les vacanciers sont priés de demander au chef de communauté concerné s’ils peuvent se rendre au service divin dans la communauté souhaitée, ou ils continuent d’utiliser l’offre IPTV.
  • Il n’est plus nécessaire de recueillir les coordonnées des participants au service divin. La collecte des coordonnées est nécessaire lors de répétitions de chœur et d’orchestre ainsi que lors d’événements avec consommation.
  • Le port d’un masque de protection reste obligatoire pour tous les participants au service divin. En général, l’obligation du port de masque de protection est valable partout à l’intérieur. Les enfants jusqu’à 12 ans ainsi que les participants et participantes au service divin qui ne peuvent pas porter de masque pour des raisons médicales (blessures au visage, détresse respiratoire sévère, état anxieux causés par le port du masque, handicaps, qui empêchent le port du masque) sont exemptés de cette obligation.
  • Le chant de l’assemblée fait partie intégrante de notre service divin et est dorénavant à nouveau pleinement permis. Cependant, tous les participants, y compris l’officiant (pour autant qu’il chante), portent des masques de protection lors du chant.
  • Le chant du chœur à l’intérieur est permis sous condition du port du masque. À l’extérieur, les prestations de chœurs devant un public sont possibles sans restrictions.
  • La musique instrumentale, présentée individuellement ou en groupe, est permise pour tous les instruments.
  • L’organisation d’assemblées et d’autres événements au niveau de la communauté est autorisée sans restriction du nombre de participants (réunions de jeunesse, cercles de discussion, après-midi de seniors, entretiens, assemblées ministérielles, etc.). Le plan de protection avec ses règles d’hygiène, de distanciation sanitaire et d’obligation du port du masque est à respecter lors de tous les événements.
  • La consommation de nourriture et de boissons est de nouveau permise par les autorités, mais pour le moment uniquement en étant assis et avec des distances entre les tables. À l’intérieur et à l’extérieur, il n’y a pas de restriction en ce qui concerne le nombre de personnes par table. Jusqu’à la fin de la pandémie, c’est-à-dire jusqu’à la suppression des mesures sanitaires, il faut faire preuve de retenue lors des événements communautaires. S’il y a consommation, il faut recueillir les coordonnées des participants.
  • Selon les consignes des autorités et les règles de notre Église publiées séparément, il est possible d’organiser des semaines de vacances, des camps et des week-ends en groupe (enfants, jeunesse, semaines de musique, etc.) pour les enfants et les jeunes nés jusqu’en 2001 compris.

Les règles ci-dessus sont contraignantes pour les communautés de Suisse et s’appliquent jusqu’à ce qu’elles soient adaptées ou abrogées par la direction de l’Église néo-apostolique de Suisse. Il convient également de respecter les directives supplémentaires de la Confédération, des cantons et des communes. Il faut impérativement respecter les prescriptions des autorités.

Vous trouverez le plan de protection ici :