Recherche de communauté
et de district

 

Plan de protection de l’Église néo-apostolique de Suisse contre le coronavirus

 

 

La fréquentation des services divins doit être une source de joie et de forces pour tous les fidèles malgré les restrictions en vigueur. Le plan de protection de l’Église néo-apostolique de Suisse permet la tenue de services divins dans les communautés et répond au besoin qu’ont les fidèles de pouvoir vivre des services divins ensemble, tout en garantissant le respect des consignes données par l’Office fédéral de la santé publique.

Il définit les règles qui s’appliquent de manière contraignante aux communautés néo-apostoliques de Suisse.

Voici les principales règles définies dans le plan de protection de l’Église néo-apostolique de Suisse (valables depuis le 19 octobre 2020) :

  • En principe, les frères et sœurs fréquentent les services divins dans leur communauté le dimanche et le mercredi ou le jeudi. Les règles de distanciation sociale doivent être respectées dans et en dehors de l’église.
  • À leur entrée dans l’église, tous les participants et participantes aux services divins se lavent les mains à l’aide d’une solution désinfectante. Les portiers les en informent à leur arrivée.
  • Tous les participants et participantes aux services divins sont tenus de porter un masque de protection dès leur entrée dans l’église et pendant toute la durée de leur présence dans l’église. Chacun et chacune apporte son propre masque. Les communautés disposent de masques pour les cas d’urgence. L’officiant et les frères appelés à servir sont exemptés du port du masque lorsqu’ils sont à l’autel. Il en va de même pour les personnes qui se chargent des lectures bibliques ou des communications et pour les organistes lorsqu’ils sont en train de jouer. Les musiciens et musiciennes n’ont pas non plus besoin de porter de masque lorsqu’ils se produisent, à condition que la distance de 1,5 mètre soit respectée. Les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans et les personnes qui ne peuvent pas porter de masque pour des raisons médicales (blessures au visage, détresse respiratoire sévère, états anxieux causés par le port du masque, handicaps qui empêchent le port du masque) sont exemptés de cette obligation.
  • Le nombre de participants et de participantes aux services divins est limité. Les places assises doivent être distantes de 1,5 mètre. Les membres d’un même ménage (p. ex. familles, couples) peuvent s’asseoir côte à côte, ce qui permet d’accroître la capacité maximale.
  • Les frères et sœurs sont priés de suivre les instructions données par les portiers en ce qui concerne les places assises.
  • Si le nombre de places assises est insuffisant dans une communauté, deux services divins sont proposés le dimanche ou bien les frères et sœurs se répartissent entre le service divin du dimanche et le service divin en semaine.
  • Il faut renoncer à se rendre spontanément aux services divins dans une autre communauté que la sienne, même durant les vacances. Les vacanciers et vacancières sont priés d’utiliser l’offre IPTV.
  • Les frères et sœurs qui sont ou se sentent malades ne doivent pas se rendre aux services divins. Il leur est recommandé de suivre les services divins par IPTV ou téléphone.
  • Les frères et sœurs qui font partie de la population à risque selon la définition de la Confédération sont priés de respecter les recommandations de la Confédération. Cela vaut en particulier pour les personnes qui souffrent d’antécédents médicaux graves.
  • Les frères et sœurs de tous âges ressentent le besoin de vivre les services divins dans leur communauté. Il est compréhensible que les frères et sœurs âgés notamment désirent ardemment y participer. Tout un chacun doit décider en son âme et conscience s’il souhaite ou non se rendre aux services divins. Il est toutefois crucial que l’ensemble des participants et participantes respectent les règles d’hygiène et de distanciation sociale.
  • Les portiers peuvent demander, avec amabilité, aux personnes qui toussent fortement ou qui ont un fort rhume de rentrer chez elles. La protection des autres participants et participantes aux services divins est prioritaire.
  • Il est possible d’utiliser les vestiaires, mais dans le respect des règles de distanciation sociale. Il est recommandé de prendre les manteaux et les vestes avec soi dans la salle de culte. Les rassemblements sont interdits dans toutes les salles de l’église, sur le parvis et sur le parking.
  • Pendant le service divin, la salle de culte est si possible aérée brièvement, ce qui peut faire baisser la température un instant.
  • Il est de nouveau possible d’inclure de la musique aux services divins, mais dans le respect des mesures de protection. Il faut procéder avec soin, par étapes et en tenant compte des différences régionales. Dans un premier temps, les fidèles peuvent chanter le cantique de repentance, le triple « amen » et éventuellement le cantique final. Ils doivent utiliser leur propre recueil de chants pour ce faire. La musique instrumentale, jouée par une seule personne (y compris instruments à vents) ou par de petits ensembles (jusqu’à 4-6 personnes, selon la place disponible), est autorisée en sus de l’orgue et du piano. Les distances de sécurité doivent toutefois être respectées. Il faut pour l’instant encore renoncer au chœur lors des services divins.
  • La sainte cène est dans la mesure du possible distribuée aux places assises. Si des déplacements sont requis, il faut toujours respecter une distance de 1,5 mètre entre chaque personne.
  • Les frères du ministère chargés de distribuer la sainte cène se désinfectent les mains au préalable et portent un masque de protection. Il est possible d’enlever brièvement son masque pour prendre l’hostie.
  • Les sacrements, les bénédictions et les autres actes sont autorisés, moyennant le respect des règles d’hygiène et de distanciation sociale. Il est toutefois recommandé de reporter à après la pandémie les actes qui ne sont pas urgents. Toutes les personnes impliquées dans les allocutions ou les actes doivent porter un masque.
  • À l’issue du service divin, les participants et participantes sont priés de quitter la salle de culte et l’église de manière ordonnée et dans le respect des règles de distanciation sociale. Il est interdit de se serrer la main ou de s’embrasser pour se dire au revoir.
  • Les principales zones de contact (p. ex. poignées de porte) sont nettoyées et désinfectées après les services divins.
  • Les visites pastorales peuvent avoir lieu, d’un commun accord et dans le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale. Il faut toutefois respecter les règles édictées par les hôpitaux et les EMS. Il en va de même pour les visites à domicile dans le but de célébrer la sainte cène.
  • En plus des services divins dans les communautés, l’Église néo-apostolique de Suisse propose tous les dimanches à 9 h 30 un service divin par IPTV en allemand, en français et en italien. Les liens et mots de passe restent inchangés jusqu’à nouvel avis.

Les règles ci-dessus sont contraignantes pour les districts et communautés de Suisse et s’appliquent jusqu’à ce qu’elles soient adaptées ou abrogées par la direction de l’Église néo-apostolique de Suisse. Il convient également de respecter les directives supplémentaires de la Confédération, des cantons et des communes.

Vous trouverez le plan de protection ici.