Recherche de communauté
et de district

Appel à se préparer au retour de Jésus-Christ

21.11.2021

C’était le thème du service divin que l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a célébré à Saint-Gall le dimanche 21 novembre 2021. Il était accompagné de pratiquement tous les apôtres de district du monde et de leurs adjoints. Ce service divin a marqué la fin de l’assemblée internationale des apôtres de district qui s’est déroulée à Zurich.
 
/api/media/519584/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=a8b2ed2dab4fd5ce10d3a234622792b2%3A1696160809%3A4245617&width=1500
/api/media/519585/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=3eba203113e5f78f3609a7fff0b096c3%3A1696160809%3A7582389&width=1500
/api/media/519586/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=38dc82486d35e516f4bfafdb73cc7427%3A1696160809%3A4630594&width=1500
/api/media/519587/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=308783e9b0a92c00677e211e9637b724%3A1696160809%3A1603782&width=1500
/api/media/519588/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=e43ee34f78e9f7c73e071f8ee5289a7a%3A1696160809%3A2059824&width=1500
/api/media/519589/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=bcea37091774112a4bde63844e3a374d%3A1696160809%3A4104613&width=1500
/api/media/519590/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=918ac076064ca5160654c9cc007641b9%3A1696160809%3A9808799&width=1500
/api/media/519591/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=d98245171f8c261ab9a072e8b67d08a9%3A1696160809%3A2446984&width=1500
/api/media/519592/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=b450122450f64a264dabb04616679e8b%3A1696160809%3A3155149&width=1500
/api/media/519593/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=0da47bc688bf3c4b0276b9b48a353801%3A1696160809%3A3650908&width=1500
 

Les problèmes auxquels est confrontée l’humanité partout dans le monde donnent à réfléchir. La pandémie, avec ses conséquences dramatiques, n’est qu’un défi parmi d’autres.

Néanmoins, l’apôtre-patriarche a acquis deux connaissances centrales à la faveur de nombreuses rencontres :

  • nos frères et sœurs sont fidèles, se battent et continuent de servir ;
  • le danger pour notre salut ne vient pas de l’extérieur, mais de l’intérieur : ce ne sont pas les défis et les problèmes extérieurs qui mettent en danger le salut de l’âme, mais la disposition de cœur ainsi que les pensées auxquelles nous donnons de l’espace.

L’apôtre-patriarche a donc lancé un appel à être vigilants quant à la manière dont nous nourrissons nos âmes et aux pensées qui nous préoccupent.

L’Épouse du Christ – un cadre théorique
La parole selon 2 Corinthiens 11 : 2 a servi de base au service divin : « Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. »

Cette parole fait référence à l’image, couramment utilisée dans la Bible, de l’époux, de l’épouse, du mariage, de l’union de l’homme et de la femme. Cette image indique la relation entre Dieu et l’homme.

Dans l’Ancien Testament, Dieu se présente aux hommes comme l’Époux de son peuple, avec lequel il veut s’unir. Il a choisi le peuple d’Israël et a fait alliance avec lui. Dieu a promis d’être fidèle à son peuple, même si le peuple est infidèle.

Dans le Nouveau Testament, Dieu précise :

  • que l’Époux est Jésus-Christ ;
  • que lui seul choisit l’Épouse ;
  • que Jésus-Christ aime son Église-Épouse tout comme l’homme aime sa femme dans le mariage ;
  • qu’il s’occupe d’elle comme le fiancé prend soin de sa fiancée.

En plus de l’élection, le Nouveau Testament parle de l’amour envers la Fiancée et des soins qui lui sont prodigués.

En outre, l’Apocalypse indique que l’Époux vient prendre sa Fiancée auprès de lui. Ce n’est que le jour du retour de Jésus-Christ qu’il sera démontré qui appartient à l’Épouse.

L’Épouse du Christ – Guide pratique d’action
L’apôtre-patriarche pose la question devant les frères et sœurs : que signifie concrètement cela pour l’Église-Épouse ?
Pensées fondamentales :

  • Nous devons croire que nous avons été choisis par Dieu ; cela ne peut pas être saisi avec l’entendement.
  • Nous devons suivre l’appel et montrer que nous voulons appartenir à l’Église-Épouse. Nous pouvons le faire en assistant aux services divins. Il n’est pas question seulement du nombre de visites, mais de la disposition de cœur.
  • Nous devons aimer Dieu, car la relation entre Jésus-Christ et son Épouse est une relation d’amour. Le calcul n’a pas sa place dans l’amour.
  • Nous aspirons au mariage - l’union avec Dieu - et nous nous y préparons. Dans la vie sociétale, on peut constater que l’amour est toujours essentiel, mais l’engagement envers une alliance pour la vie diminue. En ce qui concerne le salut de l’âme, une telle attitude est absolument incompatible.
  • Notre relation avec Jésus-Christ est hors d’atteinte de toutes circonstances extérieures.

Qu’est-ce qui caractérise la préparation de la Fiancée ?
La pureté et la sanctification sont centrales. Celles-ci peuvent être obtenues par la grâce de Dieu. Nous recevons la grâce lorsque :

  • nous reconnaissons le péché et l’évitons ;
  • nous sommes repentants ;
  • nous pardonnons à notre prochain.

Réaliser tout cela représente un travail intensif.

L’apôtre-patriarche a appelé les frères et sœurs à ne pas faire de compromis, à rester fidèles aux commandements de Dieu et à suivre le chemin de l’obéissance.

Une autre caractéristique essentielle est de devenir identique à Jésus-Christ. Pour ce faire, nous devons nous efforcer de grandir dans sa mentalité.

La mission de l’apostolat
Les apôtres sont des messagers de Jésus-Christ, ils agissent avec zèle pour le peuple de Dieu, comme Dieu a agi avec zèle pour le peuple d’Israël. Les apôtres préparent l’Église-Épouse en :

  • faisant savoir que Jésus-Christ aime et appelle chaque individu à lui ;
  • proclamant son retour imminent ;
  • « fiançant » les hommes à Jésus-Christ au moyen des sacrements du saint baptême d’eau et du saint-scellé ;
  • veillant à ce que l’Épouse devienne pure, lui expliquant ce qu’est la volonté de Dieu et ce qui ne l’est pas ;
  • promouvant l’amour pour Dieu et en attirant l’attention sur l’amour fraternel  dans l’Église ;
  • préparant le « mariage » en célébrant, avec les ministres sacerdotaux, la sainte cène dans la communauté ; cela en particulier nourrit la nouvelle créature, l’espérance du retour de Jésus-Christ et l’amour les uns pour les autres.

L’apôtre de district Isnugroho, d’Indonésie, a exprimé dans son intervention qu’il peut humblement apprendre des frères et sœurs de son champ d’activité, parce qu’ils restent fidèles dans les circonstances les plus défavorables et qu’ils assistent aux services divins. Il a appelé les frères et sœurs à faire confiance à Dieu, même si l’on ne comprend pas beaucoup de choses.

L’apôtre-patriarche a mentionné la confiance en Dieu. Il aimerait que les frères et sœurs remplacent le mot « obéissance » (qui est souvent compris comme disciplinaire) par le terme « confiance en Dieu ». Avec cette notion, la nature de Jésus-Christ est mieux exprimée.

L’apôtre de district Minio, d’Argentine, a souligné l’importance de parler la langue de Dieu, la langue de l’amour. Il s’est également concentré sur la préparation des noces. Cela doit aller au-delà d’un effort normal, voire dépasser notre limite.

Avec la bonne disposition de cœur, Dieu nous donne le moyen de réussir !