Recherche de communauté
et de district

Un signe fort pour l’Avent

27.11.2022

La Moldavie a une frontière commune avec l’Ukraine au nord, à l’est et au sud. La population ressent quotidiennement les effets de la guerre dans ce pays voisin. La présence de l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider en Moldavie était bien plus qu’une simple visite pour les frères et sœurs en la foi. C’était un affermissement et une bénédiction dans une période très difficile et incertaine pour eux
 
/api/media/530667/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=8d3981e095e2898219e22a82299fb930%3A1741155233%3A3095675&width=1500
/api/media/530668/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=3d985d5eefe332c4547b86ca258939c5%3A1741155233%3A7172312&width=1500
/api/media/530671/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=c733ba6009bb10d56e1a9709c7c0edf8%3A1741155233%3A5823285&width=1500
/api/media/530672/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=88cf3afffe1b68519adefc4132caef31%3A1741155233%3A9019517&width=1500
/api/media/530669/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=d312a3bfaa7ee955cce43b7426f390c8%3A1741155233%3A7703064&width=1500
/api/media/530670/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=cf884e478a2369d6bd1fcf31c1b78376%3A1741155233%3A24548&width=1500
/api/media/530674/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=6617b0e607dca187b4c4f1df35fb3a56%3A1741155233%3A8989878&width=1500
/api/media/530679/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=71b9d73d62f706b9381d5685b7a1907a%3A1741155233%3A292176&width=1500
/api/media/530681/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=f05ea8a1561ddcf356c42ed7255966ed%3A1741155233%3A5794308&width=1500
/api/media/530680/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=0e60b07273b6ac0191d23a27eea37791%3A1741155233%3A6379375&width=1500
/api/media/530682/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=6499608df25c945d258ad01b451eca07%3A1741155233%3A7700950&width=1500
 

Accompagné de l’apôtre de district Jürg Zbinden, de l’apôtre Hans-Jürgen Bauer et de l’apôtre Stefan Pöschel, l’apôtre-patriarche est arrivé le 25 novembre 2022 à Chișinău, la capitale de la Moldavie. Lui et ses accompagnants ont été accueillis par l’apôtre Vasile Cone et l’évêque Ștefan Gavriliuc, qui leur ont souhaité une chaleureuse bienvenue au nom de tous les fidèles du pays.

Quelques jours plus tôt, l’approvisionnement en énergie avait été interrompu en de nombreux endroits du pays en raison des attaques intensives en Ukraine. La vie économique menaçait de s’effondrer. On ne savait pas si les activités aéroportuaires devraient elles aussi être suspendues. Tous furent reconnaissants que l’approvisionnement en énergie ait pu être assuré à temps, ce qui a permis à l’apôtre-patriarche d’arriver comme prévu.

Dieu m’exaucera
Le lendemain, la première étape de sa visite fut Orhei. La chorale et la communauté s’étaient préparées à ce service divin avec beaucoup d’empressement. À leur arrivée, l’apôtre-patriarche et ses accompagnants ont été reçus par les jeunes avec du pain et du sel. Comme base du service divin, l’apôtre-patriarche a utilisé le texte biblique selon Michée 7 : 7 : « Pour moi, je regarderai vers l’Éternel, je mettrai mon espérance dans le Dieu de mon salut ; mon Dieu m’exaucera. »

Dieu connaît la situation de chaque enfant de Dieu, a expliqué l’apôtre-patriarche dans sa prédication. Pour lui, ni la situation sociale ni les autres critères humains ne sont importants, mais seulement la foi et la confiance en lui. Dieu ne fait pas d’erreurs. Il est omnipotent. Il est amour, et tout ce qu’il fait vient de cet amour. Michée, qui a vécu une époque difficile, a compris que son salut dépendait uniquement de Dieu, a poursuivi l’apôtre-patriarche. Le salut ne dépend pas de la situation dans le monde d’aujourd’hui, mais uniquement du lien personnel avec Dieu. Il nous aime comme il a aimé son Fils. Jésus-Christ est la vérité et l’exemple que nous voulons suivre. Si nous prions Dieu au nom de Jésus, comme Jésus prie pour nous, Dieu nous entendra.

Après le service divin, l’apôtre-patriarche et ses compagnons ont eu l’occasion de mieux connaître la culture populaire moldave : un groupe de jeunes a interprété des chansons traditionnelles.

Reconnaître le plan de salut de Dieu
Le premier dimanche de l’Avent, plus de 300 frères et sœurs attendaient l’apôtre-patriarche dans l’église néo-apostolique de Chişinău. Il a servi avec le texte biblique selon Jérémie 33 : 14-15 : « Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où j’accomplirai la bonne parole que j’ai dite sur la maison d’Israël et sur la maison de Juda. En ces jours et en ce temps-là, je ferai éclore à David un germe de justice ; il pratiquera la justice et l’équité dans le pays. »

Par l’intermédiaire des prophètes, Dieu a annoncé la venue d’un Sauveur qui pratiquerait la justice, a expliqué l’apôtre-patriarche. Cette promesse s’est accomplie en Jésus-Christ. Il est le Juste. Il a parfaitement accompli la volonté divine. Par sa mort et sa résurrection, il a donné à l’homme l’occasion de se réconcilier avec Dieu et de venir à lui. Dieu nous fait reconnaître son plan de salut. Croyons en sa parole, en son amour, et suivons le Christ pour atteindre le but promis.

Après le service divin, l’apôtre-patriarche a remercié les frères et sœurs en la foi de Moldavie pour tout ce qu’ils ont fait et font pour toutes les personnes en détresse qui viennent dans le pays.