Recherche de communauté
et de district

Semaine 37 / 2022

13.09.2022

En ce moment, j’essaie encore d’ordonner mes pensées et mes sentiments ! Le week-end qui a réuni les jeunes d’une partie de la France, de l’Italie, de l’Autriche et de la Suisse est terminé. En moi restent des souvenirs indélébiles, une grande joie et un intense sentiment de gratitude pour ce que nous avons vécu. « Together in Christ » (Ensemble en Christ).
 
/api/media/528224/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=c78073c8fc6e0b791b25509cbfc77bf1%3A1701933068%3A4138335&width=1500
/api/media/528225/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=5c7f339fb63f6b5b372cabcae5eebc42%3A1701933068%3A3254380&width=1500
/api/media/528226/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=84adc4c1316f629da2912d02adf0a8fd%3A1701933068%3A4893331&width=1500
/api/media/528227/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=c8eafba0bf0392dd8dfd3dc67cbcad1b%3A1701933068%3A4265466&width=1500
/api/media/528228/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=27abcb0ed3ebacd17d8f7e8ff70be4b2%3A1701933068%3A1851392&width=1500
/api/media/528229/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=49e380b011bcbc37a60d908271f9ac94%3A1701933068%3A138102&width=1500
/api/media/528230/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=9c8e50e832d6bbe44c795b08da4ad053%3A1701933068%3A6889511&width=1500
/api/media/528231/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=2f0ba5acd1f1a428a0ca646736bd3e04%3A1701933068%3A8807972&width=1500
/api/media/528232/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=ca14095736871fb2602e69066274e0b1%3A1701933068%3A8085845&width=1500
/api/media/528233/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=54b932b0b7c4c6f82fac95c41092874f%3A1701933068%3A7051300&width=1500
/api/media/528234/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=6bb6d12cd6da765325b28379253538bb%3A1701933068%3A2880086&width=1500
/api/media/528235/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=adf70717e39a71af381bac69bc34dea9%3A1701933068%3A5175071&width=1500
/api/media/528236/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=4e914ea4726509931cdbd272e7eb7d89%3A1701933068%3A4107983&width=1500
/api/media/528237/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=6191263035e5f1fa34b71cc54dff9df9%3A1701933068%3A5772793&width=1500
/api/media/528103/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=30c0b9298a91827707419d076722c4b0%3A1701933068%3A4417814&width=1500
/api/media/528113/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=2b01da36af6c1d8101189a4c20ab1524%3A1701933068%3A8303640&width=1500
/api/media/528112/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=c57cfdc5c5898449a48bf6bb99d34858%3A1701933069%3A7076634&width=1500
/api/media/528238/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=dc65c2835867d974862cc2ae661d9070%3A1701933069%3A3752757&width=1500
/api/media/528239/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=d96bc7184bf4e9997c1b13e5a461dce6%3A1701933069%3A3674099&width=1500
/api/media/528240/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=082a3edaff40c964cffd458266e74171%3A1701933069%3A6130561&width=1500
/api/media/528241/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=fdae1bde7b3023fb877559a7a1287701%3A1701933069%3A1731698&width=1500
/api/media/528107/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=88d8fb38cf9edc1288365f876cf960bb%3A1701933069%3A68845&width=1500
/api/media/528242/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=dceb50418cb9f4ed5676a97affec548d%3A1701933069%3A7725179&width=1500
/api/media/528243/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=4ce1cc6def9779652e561fed460c7856%3A1701933069%3A6271492&width=1500
/api/media/528244/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=96141fdd98941fb5f9f36e3232c57bed%3A1701933069%3A3528002&width=1500
 

La devise de l’année 2022, qui est aussi celle du week-end de la jeunesse, n’est pas une phrase vide, mais reflète ce que nous vivons avec l’apôtre-patriarche, les apôtres de district John Kriel et Rüdiger Krause, les apôtres Martin Schnaufer et Andreas Sargant, ainsi que les apôtres et évêques de Suisse, d’Autriche et d’Italie.

À l’heure prévue, le vendredi après-midi, nous (l’apôtre-patriarche et les apôtres invités) commençons notre « tour de Suisse », qui démarre devant le bâtiment de l’administration de l’Église à Zurich. Les jeunes sont répartis en quatre lieux différents le vendredi et le samedi, puis se réunissent le dimanche matin pour vivre le service divin célébré par l’apôtre-patriarche à Fribourg. Vendredi et samedi, nous visitons ces sites un par un et allons à la rencontre des jeunes.

Et c’est le départ, en direction de Sarnen. Le soir, nous visitons le site de Melchtal, dans le canton d’Obwald. Nous entendons pour la première fois le chant, interprété par les jeunes, que nous entendrons encore plusieurs fois et que nous entonnerons ensemble à la fin de du week-end. Cette rencontre permet aux jeunes de dialoguer avec l’apôtre-patriarche et les apôtres invités. Par divers « jeux », et en enchaînant leurs questions, les jeunes apprennent à mieux connaître leurs visiteurs, dans une ambiance détendue, agrémentée par la musique.

Durant le voyage de retour, nous apprenons de la bouche de l’apôtre de district Kriel la joyeuse nouvelle de la naissance de sa quatrième petite-fille, Grace. Le fier grand-papa ne manque pas l’occasion de porter un toast avec nous.

Le samedi est une journée particulièrement intense. La visite des trois autres camps est au programme et il faut gérer beaucoup de choses. Tout d’abord le voyage passe par le col du Brünig et se poursuit jusqu’à Kandersteg. En peu de temps, et par trois fois, nous assistons à une désalpe. On a presque l’impression que cela fait partie du programme. Nos invités peuvent ainsi goûter à cette tradition alpestre. Dans chaque camp, la rencontre est organisée de manière quelque peu différente, mais partout l’accent est mis sur la possibilité de poser des questions et de coudoyer les invités.

L’étape suivante nous emmène à Vaumarcus, près du lac de Neuchâtel. À un certain moment, nous roulons au pas derrière un troupeau de moutons... Nous déjeunons (sandwichs) pendant le voyage. Comme dans les deux camps précédemment visités, les apôtres et les évêques (qui sont répartis sur les quatre sites et passent tout le week-end avec les jeunes) nous accueillent en compagnie des responsables du camp, puis nous conduisent vers les jeunes qui nous attendent. Immédiatement, nous percevons le « pouls » qui émane des jeunes et nous nous joignons à la discussion.

Les deux heures prévues dans chaque camp nous paraissent toujours beaucoup trop courtes.

Nous continuons jusqu’au dernier emplacement : le Lac Noir. Tout d’abord, avant la réunion de deux heures avec les jeunes, on nous accorde une courte pause et une petite collation. Comme dans les camps précédents, nous commençons par entonner le chant spécialement composé pour la journée de la jeunesse (voir photo), puis nous passons aux questions, préparées ou spontanées, qui nous sont posées. Cette séquence de « questions-réponses » est appliquée sur chaque site, ce dont je suis très reconnaissant. Nous apprenons ce qui touche ou préoccupe les jeunes et nous pouvons aussi laisser parler nos cœurs.

Très tôt le dimanche matin, les jeunes quittent les différents camps pour se rendre à Fribourg, où chacun peut vivre le service divin de jeunesse avec l’apôtre-patriarche. Dès notre arrivée, nous percevons une humeur joyeuse chez les jeunes. Ensemble nous nous réjouissons de vivre le point culminant du week-end.

La sainteté de l’expérience de Dieu se déploie magnifiquement dans la parole et dans la musique. Merci, cher apôtre-patriarche, pour les impulsions que tu nous donnes en servant avec amour au travers de l’Esprit divin. Un compte rendu de ce service divin se trouve ici : Together in Christ – vivre et expérimenter.

La décoration de l’autel a également une signification particulière : créée par quelques élèves du cours de religion, elle symbolise la manière dont la devise est vécue par différentes personnes qui sont représentées par des personnages faites à la main et reliées par une chaîne lumineuse.

De nombreux jeunes ont apporté leurs compétences et leur enthousiasme durant d’innombrables heures à la préparation organisationnelle et au contenu, de sorte qu’une expérience formidable et diversifiée est devenue possible. Merci du fond du cœur ! Vous avez parfaitement réalisé tout cela et vous me rendez fier.

Un compliment et un grand merci aux équipes de cuisine et au personnel de service, qui nous ont nourris délicieusement sur les différents sites ainsi que le dimanche après le service divin.

Je suis enthousiasmé par la jeunesse ! Elle est tout simplement géniale ! Il y a tellement de talents que je ne m’inquiète pas pour l’avenir. Soutenons nos jeunes dans la prière, l’estime et l’encouragement.