Recherche de communauté
et de district

Aide active aux réfugiés d’Ukraine par l’intermédiaire de l’Église néo-apostolique et de ses organisations humanitaires

09.04.2022

Plus de 4 millions de personnes, principalement originaires des grandes villes, quittent leur foyer. Ils cherchent refuge dans le pays même ou fuient de l’autre côté de la frontière vers les pays voisins environnants. Cela inclut la Moldavie et la Roumanie. Depuis les premiers jours de la guerre, l’Église néo-apostolique s’est activement impliquée, soutenant et soignant les réfugiés.
 
/api/media/523516/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=3a693743f00ff0964aa10851c3e68505%3A1701364275%3A9831266&width=1500
/api/media/523517/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=bb41d54e666f62bc814fe9adfe831f33%3A1701364275%3A2203809&width=1500
/api/media/523518/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=8a326aeaa6d1f28d94e86a5a0f5b7fd2%3A1701364276%3A1162688&width=1500
/api/media/523519/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=b371f7479b1dfc199429f3f1acf9d05e%3A1701364276%3A4693201&width=1500
/api/media/523520/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=6df8885131687554c889caa8aebd6b10%3A1701364276%3A3682598&width=1500
/api/media/523521/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=c363c53735b0c196d1992c03102f2787%3A1701364276%3A1424847&width=1500
/api/media/523522/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=be66f03af177ea5a03c1036e7f283298%3A1701364276%3A9841073&width=1500
/api/media/523523/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=234e63a0e514e714a055757b9653eb37%3A1701364276%3A2558789&width=1500
/api/media/523524/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=aa11bb4bd0fe5369e921adbc7fc7e178%3A1701364276%3A5432516&width=1500
/api/media/523525/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=c5696cfdfe9a3fbdd59a61c54b3977d2%3A1701364276%3A7090296&width=1500
/api/media/523526/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=2655d0010a50fe0d4d3e8c434a165590%3A1701364276%3A5655125&width=1500
 

La majorité d’entre eux sont des femmes, des enfants et des personnes âgées - désespérés, épuisés et marqués par la souffrance - qui ont fui leur patrie avec seulement le strict nécessaire. En outre, beaucoup craignent pour la vie de leurs proches restés en Ukraine.

Moldavie

Immédiatement après le début de la guerre, les premiers réfugiés ukrainiens sont arrivés en Moldavie, et l’Église néo-apostolique de ce pays s’est aussitôt employée à les assister. Le chef de l’administration de l’Église lui-même est membre de la Commission de crise de la Chancellerie d’État de la République de Moldavie.

L’Église a été officiellement enregistrée en tant que centre d’hébergement temporaire et, sans tarder, a commencé à fournir des hébergements. À cette fin, trois appartements à Chișinău et un à Sîngerei ont été loués et équipés de l’essentiel pour l’accueil des réfugiés. Ils ont déjà pu être utilisés dès le 6 mars. À Chișinău, les 27 premières personnes et à Sîngerei 7 personnes ont été hébergées et prises en charge.

Les enfants jusqu’à l’âge de 6 ans peuvent, pendant la journée, fréquenter le jardin d’enfants situé près de notre église de Chișinău ou à la mairie de Sîngerei. Pour les enfants plus âgés, des cours en ligne avec des enseignants ukrainiens ont été organisés, et l’internet a été installé dans chaque appartement. Un médecin a été sollicité pour des soins médicaux. Pour les enfants surtout, il a fallu se procurer des vêtements et des chaussures car ils n’avaient que des vêtements d’hiver.

Au cours des premières semaines, plus de 50 personnes touchées, dont la moitié sont des enfants, ont été aidées. Elles sont très reconnaissantes du soutien reçu.

Dans la plupart des cas, les réfugiés ne restent là que quelques jours, puis se dirigent vers d’autres pays, notamment parce qu’il n’y a pratiquement pas de possibilités de travail et, conséquemment, pas de vie indépendante possible en Moldavie.

À la fin du mois de mars, environ 60 autres réfugiés ont été répartis dans les régions de Chișinău, Telenești, Cucioaia, Corjova et dans le district Nord, accueillis et pris en charge localement par des frères et sœurs néo-apostoliques. En outre, 50 autres personnes ont été hébergées dans les paroisses.

La situation ne changera pas dans les semaines et les mois à venir, bien au contraire. Il faut s’attendre à de plus en plus de réfugiés. Pour nos frères et sœurs néo-apostoliques, qui aident avec un grand engagement sur le terrain, cela constitue un fardeau et un défi.

Roumanie

Un tableau similaire se dégage en Roumanie. De nombreux réfugiés y sont également arrivés depuis le déclenchement de la guerre. L’Église néo-apostolique locale est aussi impliquée et aide la Croix-Rouge à la frontière avec la prise en charge des personnes qui arrivent et la distribution des biens de première nécessité. 

Soutien financier des propres fondations de l’Église
La Fondation NAK-Diaconia soutient financièrement l’hébergement et la prise en charge des réfugiés chez les frères et sœurs néo-apostoliques et dans les locaux appartenant à l’Église. D’une part, les réfugiés peuvent y recevoir le minimum nécessaire et, d’autre part, les soignants qui n’ont eux-mêmes que peu de chose pour vivre, peuvent au moins être soulagés financièrement.
La Fondation NAK-Humanitas fournit également une assistance aux personnes touchées. Elle soutient la Croix-Rouge de Roumanie, comme mentionné plus haut, afin qu’elle puisse fournir de l’aide pour les besoins urgents à la frontière. En outre, la Fondation NAK-Humanitas fournit un soutien financier aux organisations d’aide, petites ou grandes, qui apportent une assistance principalement en Moldavie et en Roumanie, mais aussi en Ukraine elle-même.

Un remerciement sincère de la part de l’apôtre de district
Ce que font nos frères et sœurs néo-apostoliques dans les pays touchés, la manière dont ils travaillent, soutiennent et accompagnent les réfugiés, est un grand témoignage d’amour du prochain. Les aides financières, le soutien non moins précieux aux réfugiés par nos frères et sœurs néo-apostoliques, ainsi que l’aide apportée par les différentes organisations d’entraide, ne sont possibles que grâce aux dons très nombreux et extraordinaires des frères et sœurs des autres pays du champ d’activité suisse de l’apôtre de district. Je vous en remercie tous sincèrement !