Recherche de communauté
et de district

En venir à l’essentiel

29.05.2021

« Diffuser de bonnes nouvelles » - c’était le but d’un séminaire en ligne de l’Église néo-apostolique de Suisse. Quarante-cinq rédacteurs bénévoles et responsables en communication d’Autriche et de Suisse y ont participé. Cette devise avait un double sens.
 
/api/media/514717/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=1dd636fe18967bcabb8973fbed28de8e%3A1666011176%3A409375&width=1500
/api/media/514718/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=d8cb2496b1e55b1283f0e2792cfb1bb4%3A1666011176%3A2860158&width=1500
/api/media/514719/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=9fe0a1ea0bd878907074211c48dd7c6e%3A1666011176%3A3707652&width=1500
 

Bonne nouvelle - c’est d’une part l’Évangile qui s’articule autour du travail des rédacteurs, des éditeurs et des traducteurs des sites internet des communautés et des districts. L’évêque Reto Keller, en tant que chef de l’administration de l’Église territoriale, l’a clairement indiqué. Il a placé son impulsion spirituelle sous la parole biblique selon 1 Jean 1 : 1 et 3 : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie […] ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ. »

Bonne nouvelle - d’autre part, c’est la couverture médiatique - qui se veut intéressante et informative - des événements de la vie communautaire. Des impulsions techniques ont été données par Andreas Rother, rédacteur travaillant pour nac.today, le site d’information de l’Église néo-apostolique internationale. Cela a abouti à un « pense-bête » pour structurer et formuler des textes journalistiques.

Des conseils et astuces concernant la lecture et l’utilisation du système éditorial ont été prodigués par Milena Ashlee et Andreas Grossglauser, responsable de la communication de l’Église territoriale, qui avait organisé le séminaire et qui l’a également animé. Les participants n’ont pas pu se réunir, comme habituellement, dans les locaux de l’administration de l’Église, mais par vidéoconférence, pandémie oblige.

Les participants n’ont pas seulement entendu des conseils et reçu des informations, mais ils ont eu le temps et la possibilité de s’impliquer eux-mêmes, par exemple pour résoudre des problèmes pratiques de formulation, ou encore avoir des discussions sur des questions de principe. À la fin, les participants ont exprimé leurs félicitations pour un événement qui a mis en avant des aspects importants du travail bénévole.