Recherche de communauté
et de district

Où en est le dialogue interreligieux ?

30.05.2021

Une question qui prête à discussion. Les participants à l’assemblée générale de l’IRAS COTIS l’ont abordée, entre autres thèmes.
 
/api/media/514743/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=400909ad3109ca7d251282e0f9e68fb2%3A1664133872%3A8984074&width=1500
/api/media/514744/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=4a54a0a41eb0eb3da5bf295ba0d688a6%3A1664133872%3A2951933&width=1500
/api/media/514745/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=2e3955b462f0fe5fcb0aeda1728488c5%3A1664133872%3A4518660&width=1500
 

On parle souvent de dialogue interreligieux. De contacts, de rencontres avec des gens d’autres religions, d’autres traditions et cultures. Comment promouvoir le travail interreligieux ? Les échanges entre participants ont démontré les expériences, les souhaits et les espoirs pour la poursuite des travaux d’IRAS COTIS.

Avant ces échanges s’est déroulée l’assemblée générale statutaire annuelle. Comme l’année précédente, elle a dû se dérouler en ligne, le dimanche 20 mai 2021. Les représentants des organisations membres ont approuvé, entre autres, les comptes annuels et le budget. En outre, deux membres ont été élus au comité ; il s’agit de Nilüfer Cetin et de Jonathan Kreutner.

IRAS COTIS
En Suisse, environ 70 organisations et institutions ayant un but religieux, spirituel ou culturel s’engagent dans la promotion du dialogue interreligieux. Parmi elles, il y a des communautés d’origine chrétienne, juive, musulmane, bouddhiste, hindoue, alévie, sikh et baha’i. Les membres de l’IRAS COTIS sont également actifs dans des forums, des groupes de travail régionaux interreligieux, des Églises ouvertes, des maisons de formation et des œuvres caritatives. L’Église néo-apostolique de Suisse est membre de cette communauté de travail interreligieuse en Suisse depuis quelques années.