Recherche de communauté
et de district

« Il est allé vers ceux qui avaient cru en lui ! »

04.04.2021

L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a célébré le service divin du dimanche de Pâques (4 avril 2021) dans la communauté de Baden-Wettingen. Il était accompagné de l’apôtre de district Jürg Zbinden, de l’apôtre Thomas Deubel et des évêques Rudolf Fässler et Reto Keller.
 
/api/media/513100/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=d252100665ce723116521a9a29b572fa%3A1650061223%3A8195049&width=1500
/api/media/513101/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=7f92167ea6e7b49263788b9140fd97b7%3A1650061223%3A1527333&width=1500
/api/media/513102/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=23dc85d208b4b80e596a702701f975ae%3A1650061223%3A3269685&width=1500
/api/media/513103/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=b0b25afe30d1d3d57927acb92cdd3e1d%3A1650061223%3A442639&width=1500
/api/media/513104/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=7a1af4bb2bb4f69a21f08075e41c4221%3A1650061223%3A1848277&width=1500
/api/media/513105/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=9aa0b62006091b7d5f2e382992f77d41%3A1650061223%3A8108680&width=1500
 

La parole de base pour ce service divin se trouve dans Colossiens 3 : 1-2 : « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. »

Il ressort des descriptions des événements de Pâques qu’après la résurrection, Jésus n’a pas rencontré tous ceux qui l’avaient vu dans la ville de Jérusalem et sur le mont Golgotha. Il aurait aisément pu aller voir tout le monde, mais « il est allé vers ceux qui avaient cru en lui ». Cela nous indique que ceux qui ont cru en lui - et qui croient en lui aujourd’hui - participent à la résurrection de Jésus.

Parce qu’aujourd’hui encore nous croyons en lui et que nous sommes baptisés, nous obtenons la force de la résurrection de Jésus. La conséquence en est un lien intime avec le Ressuscité. C’est par la foi que nous voyons celui qui a vaincu et que nous savons que le mal aura une fin. Nous croyons que Jésus est vivant et qu’il est le premier-né, le premier homme à passer de la mort à la gloire.

Dans l’épitre aux Colossiens, il est écrit : « ... et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » Il s’agit de notre vie de résurrection. Nous sommes invités à rechercher cette vie cachée, même en creusant s’il le faut. Ce faisant, nous recevons la force d’aimer et de rester fidèles.

Qu’est-ce qui est encore caché ? L’Église de Christ !

Dans l’Église visible de Christ, beaucoup de travail est accompli par des personnes imparfaites. Parfois des erreurs se produisent. Outre l’Église visible, il y a aussi l’Église invisible, celle où la foi, l’amour, la réconciliation et la communion fraternelle sont présents - invisibles mais dominants ! Cherchons donc cette Église invisible, sainte et parfaite.

L’appel « Affectionnez-vous… » peut aussi être compris par « vouloir ». Nous devons avoir le désir de la communion avec Jésus. Jésus a dit qu’il allait nous préparer une place dans le lieu de la gloire de Dieu. Pour cela, il faut persévérer, ne pas abandonner, se battre.

« Affectionnez-vous aux choses d’en haut » signifie « Je suis envoyé ! Dites-le aux autres. » Ainsi, dans notre vie quotidienne, nous voulons rendre témoignage à nos semblables, leur annoncer que Jésus est ressuscité, que nous connaissons le Vainqueur et que nous avons part à sa victoire, à sa résurrection.

L’évêque Keller, lors de sa contribution à la prédication, a mentionné le silence particulier qui caractérise Pâques et a souligné qu’il y a dans ce silence un effet incroyable. C’est de là que jaillit notre légitime espoir pour la vie éternelle.

L’évêque Fässler a fait référence au message de l’apôtre-patriarche : « Il est allé vers ceux qui avaient cru en lui ! » La résurrection veut dire que c’est le bien qui a gagné.

Après avoir fêté la sainte cène avec la communauté, l’apôtre-patriarche a célébré la sainte cène pour les défunts. Le responsable du district et le conducteur de la communauté ont pris l’hostie en tant que représentants des défunts.

Le service divin a été enrichi notamment par les productions d’une jeune harpiste, ce qui a contribué à la joie pascale.