Recherche de communauté
et de district

Service divin IPTV du dimanche 10 mai 2020 depuis Genève

10.05.2020

L’office religieux du dimanche 10 mai 2020 a été transmis par internet et par téléphone, depuis l’église de Genève, à l’intention des frères et sœurs francophones de Suisse romande.
 
/api/media/487048/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=64a3688e4ab5df8b3156aaba23cfadf4%3A1638004444%3A2418114&width=1500
/api/media/487049/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=6e4abfcf4927f6c2d2e67008c62e58d3%3A1638004444%3A4502496&width=1500
/api/media/487050/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=009614a7e604fe55c9116909837996cc%3A1638004444%3A5462625&width=1500
/api/media/487051/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=f7fc4cd51f45a7169c33729b9b87c3ad%3A1638004444%3A2481547&width=1500
 

Selon le calendrier, ce dimanche correspondait à la fête des mères. Habituellement journée de fête pour les mamans, elle peut, en fonction des situations et des relations existantes, être également une source de frustrations. En confiant sa maman au disciple Jean, Jésus a montré l’importance de la place qu’occupait sa maman dans son cœur.

En cette période de pandémie, qui amène tous les jours son lot de nouvelles difficiles et de situations personnelles délicates, les fidèles ont été invités à déposer leurs soucis au pied de l’autel de la grâce, et à prier et s’engager pour ceux qui souffrent.

La parole de base pour la prédication était tirée de 2 Corinthiens 5-17 : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » Afin de permettre aux enfants de bien comprendre cette parole, l’officiant a pris l’exemple de la chenille qui doit passer par quatre étapes jusqu’à ce qu’elle devienne papillon (œuf, chenille, chrysalide et enfin papillon). Une fois transformée en papillon, la chenille peut découvrir de nouvelles dimensions en prenant son envol.

Jésus a apporté son sacrifice pour le salut de toute l’humanité. Cela peut susciter des questions telles que :

  • Pourquoi son Père ne l’a-t-il pas épargné ?
  • Pourquoi fallait-il qu’il passe par là ?

Jésus a apporté son sacrifice unique, qui conserve encore aujourd’hui toute sa validité. Jésus a aussi vécu un processus de transformation : il y a eu son sacrifice (Vendredi saint), sa résurrection (Pâques) et son ascension.

Il existe une relation importante entre la mort et la vie. Le sacrifice de Jésus était lié à sa résurrection (2 Corinthiens 5 :15).

Les fidèles ont été invités à se départir de l’ancienne nature et à laisser la nouvelle nature de Jésus-Christ, issue de la régénération d’eau et d’Esprit (baptême d’eau et saint-scellé), s’épanouir en eux. Jésus a aussi été baptisé, car c’était la volonté de son Père.

De notre côté, nous pourrions croire que le papillon est une chenille avec des ailes. Ce n’est pas le cas. La chenille subit une transformation complète. Suivre le Seigneur et vivre selon ses commandements, c’est vivre une vraie métamorphose, une transformation intérieure.

Prenons notre envol et vivons la parole de ce jour à titre personnel !

À l’issue de l’office religieux, les enfants ont offert un superbe cadeau à toutes les mamans sous la forme d’un chant qu’ils ont magnifiquement interprété. Un grand MERCI à tous les enfants